Avertir le modérateur

lundi, 09 mars 2009

Qui fera sauter le Vatican, qui estime le viol "moins grave que l'avortement" ?

gogo.jpgOn sait bien que l'Eglise catholique, surtout en ce moment, ferait mieux de faire profil bas. Entre les délires de Williamson, et malgré quelques amendes honorables, sur les victimes de viols perpétrés par des prêtres aux Etats-Unis, le Vatican ne rate pas une occasion de rappeler qu'il est l'un des Etats les plus rétrogrades qui soient.

Dernière boulette en date : une fillette de 9 ans a avorté au Brésil, à 15 semaines, alors qu'elle était enceinte de jumeaux. Sa mère et les médecins ont été excommunié pour cela. Le beau-père de la fillette, qui l'avait violée, lui, n'a pas eu droit à des remontrances de la part de l'Eglise, "car le viol est moins grave que l'avortement". Même si c'est sur une gosse de neuf ans, notez bien.

Explications du cardinal Giovanni Battista Re, préfet de la congrégation pour les évêques au Vatican : "Ces jumeaux avaient le droit de vivre. C'est un triste cas, mais le vrai problème est que les jumeaux conçus étaient deux personnes innocentes, qui avaient le droit de vivre et qui ne pouvaient pas être supprimées. Il faut toujours protéger la vie, l'attaque contre l'Eglise brésilienne est injustifiée, et l'excommunication pour ceux qui ont provoqué l'avortement est juste".

C'est vrai que la pauvre enfant violée elle, n'était pas innocente.

Evidemment, tout le monde n'était pas de l'avis de l'Eglise. Vendredi, le président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva a vivement critiqué l'excommunication de l'archevêque de Recife, "déplorant profondément en tant que chrétien et catholique qu'un évêque de l'Eglise catholique ait un comportement aussi conservateur".

A préciser que la grossesse de la fillette comportait de hauts risques et mettait la vie de l'enfant en danger (à un âge pareil, tu m'étonnes). L'interruption volontaire de grossesse est toujours interdite au Brésil, sauf en cas de viol ou de danger pour la vie de la mère.

Dernier détail, sur le beau-père de...23 ans : il a reconnu les faits, a avoué violer la petite fille depuis qu'elle a six ans, et abuser également de sa soeur aînée, handicapée, âgée de 14 ans. Un joli coco quoi. Qui risque 15 ans de prison... Mais aux yeux de l'Eglise, il reste un fidèle. "Certes, ce qu'il a fait est horrible, mais il y a tant de péchés graves, et le plus grave est l'élimination d'une vie innocente", justifiait le cardinal brésilien Sobrinho, qui a prononcé l'excommunication.

Mais bon, l'Eglise s'est quand même crue autorisée à mettre son grain de sel. Notez bien qu'à mon humble avis, entre une excommunication et la vie de son enfant, toute mère censée choisirait la première solution.  Mais que peut-on attendre d'une institution qui porte l'hypocrisie en étendard (l'homosexualité de ses membres alors qu'on la fustige ailleurs, le viol, ect...) ?

L'Eglise n'a qu'à continuer son processus d'autodestruction. Avec une politique "interventionniste" aussi désuète et décalée que celle-ci, à notre époque, elle est sur le bon chemin.


Commentaires

Je pense que ce genre de régressions vont amener la comunauté chrétienne à se désolidariser d'une telle Eglise.
Les eglises se vident et rien n'est fait pour que ça change
Alvin

Écrit par : Alvin | lundi, 09 mars 2009

Le rôle de l'Eglise est de défendre la vie de sa conception à sa fin naturelle.

Je ne cautionne pas du tout, loin s'en faut, la décision de cet évèque mais attention aux amalgames et aux simplifications :
- Quel est le rapport de cette histoire avec la volonté du pape de mettre fin à un schisme dans l'église (faire revenir les intégristes) ? ou avec les scandales pédophiles ???

- Est ce que le fait de tolérer l'avortement, l'heutanasie, l'homosexualité, le mariage des prêtres, des femmes prêtres etc... remplirait plus les églises??? On a l'impression de parler de marketing..

Ce n'est pas le rôle de l'église de répondre ni d'adhérer à des préoccupations sociétales en renonçant à sa doctrine.

Son rôle et donc ses positions n'ont pas la même temporalité

Donc désolé mais le vatican ne sautera pas...

Écrit par : Zeimanolo | lundi, 09 mars 2009

Des fœtus innocents, qui ont le droit de vivre. OK
MAIS Une petite fille innocente ELLE AUSSI, qui a TOUT AUTANT le droit de vivre, et qui a déjà beaucoup souffert.

Il fallait choisir entre la vie de la petite ou le fruit d'un viol.

L'église a choisi: la progéniture d'un violeur même si la petite violée doit en mourir.

Proprement scandaleux

Écrit par : hbron | lundi, 09 mars 2009

Bien sur que le Vatican doit sauter! A croire que l'église catho ne regroupe que des inhumains!! Il faudrait qu'ils pensent à faire des updates un peu!!

Écrit par : Flower | lundi, 09 mars 2009

En utilisant la métaphore "détruire la vie" pour parler du viol, vous induisez une confusion: certes des vies peuvent être brisées par cet acte, mais les victimes peuvent encore se reconstruire. D'ailleurs il arrive que ces dernières, enceintes, désirent garder l'enfant, pour ne pas ajouter un mal à un autre, mais aussi, bien qu'elle ne s'en apperçoivent qu'après, pour relever la tête et aller de l'avant, en accueillant une nouvelle vie innocente, et innocente avant tout du mal qui a conduit à son apparation. Chemin bien difficile, véritable croix, mais chemin chrétien et peut-être chemin de pardon.

En revanche, l'avortement est toujours une porte définitivement fermée, et une vie (au sens strict) anéantie!

Aussi grave et abominable que soit le viol, il est sans commune mesure avec le fait de tuer le plus innocent, dans le ventre même de sa mère!

Le viol (CEC)

2356 Le viol désigne l’entrée par effraction, avec violence, dans l’intimité sexuelle d’une personne. Il est atteinte à la justice et à la charité. Le viol blesse profondément le droit de chacun au respect, à la liberté, à l’intégrité physique et morale. Il crée un préjudice grave, qui peut marquer la victime sa vie durant. Il est toujours un acte intrinsèquement mauvais. Plus grave encore est le viol commis de la part des parents (cf. inceste) ou d’éducateurs envers les enfants qui leur sont confiés.

Écrit par : Catholique | mardi, 10 mars 2009

Il y a encore une solution à ce problème : mettre devant la porte du Vatican tous les bébés non espérés mais néanmoins mis au monde. Il ne restera plus au Pape qu'à aménager une pouponnerie dans ses murs et acheter des sucettes au prix de gros

Écrit par : Lili | mardi, 10 mars 2009

Le Panzer pape va réaliser la prophétie de Malachie:
Ce sera le dernier
Les fidèles vont sans doute se révolter et imposer la collégialité dans la direction de l'Eglise.

Écrit par : borneo | mardi, 10 mars 2009

Merci pour vos blagues et théories diverses qui font bien avancer le débat..

Pour rire avec vous, je propose un complot de l'Opus Dei pour couvrir le couple homo que Jesus formait avec Judas ?

Écrit par : zeimanolo | mardi, 10 mars 2009

Ben qui sait...On n'était pas là pour voir !

Écrit par : leeloo | mardi, 10 mars 2009

Bravo pour votre article et merci de nous relayer l'info !
Mieux que tous les discours j'ai trouvé ce dessin plein d'humour, ici sur le netwww.marceletmoi.fr/toy_f.htm qui en plus d'être joli, affirme haut et fort que les femmes ne sont pas des jouets !

Écrit par : Max | mardi, 10 mars 2009

Cher monsieur "Catholique"

1°) Que pourras reconstruire cette jeune fille, alors qu'elle serait probablement morte en donnant naissance à des jumeaux? (biologiquement impossible à 9 ans de mener une grossesse de jumeaux à terme)

2°) Avez-vous, vous-même, déjà été violé pour juger que l'on peut se reconstruire après?

3°) Quel aurait été l'avenir de ces jumeaux avec un père "salopard" en prison pour 15 ans et une mère décédée à l'accouchement?

J'ai fais le baptême chrétien l'année dernière pour faire partie d'une église de cœur, mais je ne me sens aucunement proche de chrétiens comme vous...

Écrit par : Flo | mardi, 10 mars 2009

Bravo pour cet article fort, qui met le doigt sur les inepties vaticanes.

Quant au droit à l'avortement, nous, femmes et féministes (surtout!) nous l'avons obtenu de hautes luttes, après des siècles de "faiseuses d'anges" et autres bouchers. C'est un droit imprescriptible, n'en déplaise aux assassins de Pro Life, qui ont le sang de plusieurs gynécologues américains sur les mains.
Toute femme a le droit, et ELLE SEULE à disposer de son corps. En Belgique, une jeune fille mineure n'a même pas à obtenir l'accord de ses parents pour une ivg. Et c'est heureux, parce que les convictions religieuses n'ont rien à faire dans cette décision, qui est personnelle.
Quant aux imbéciles des deux sexes qui diront qu'un avortement laisse des séquelles psychologiques indélébiles, qu'ils arrêtent de débiter autant de niaiseries. J'ai choisi, par deux fois, l'ivg et je me porte psychologiquement et physiquement très bien. Et j'ai plusieurs amies dans mon cas.
J'espère en tout cas que ce pape-ci ne vivra pas trop vieux! Peut-être même sera-t-il le dernier, ce que je comprendrais parfaitement.
Encore merci pour cet article, que j'envoie à mes amis.

Écrit par : Brigitte Delmert | mercredi, 11 mars 2009

C'est bien, tapez sur l'Eglise tant que vous pouvez. Ca ne fait que rapprocher le jour où vous porterez la burqa... Vous aurez au moins du tissu pour sécher vos larmes en pensant à l'époque de cette Eglise rétrograde et intolérante...

Écrit par : Maimonide | mercredi, 11 mars 2009

Le catholique se mange froid ou chaud, en vinaigrette ou en matelote. Le morceau que les gourmets préfèrent est le Vatican, croquant à souhait. Froid, le catholique s'accompagne d'un vin blanc du Jura, chaud d'un Bordeaux rouge.

Bon appétit.

Écrit par : ronan muel | mercredi, 11 mars 2009

L'église catholique n'est plus chrétienne. Qui est le pape, quelle est sa légitimité? Va -t-il falloir s'excommunier tous pour sauver la communauté des chrétiens?

Écrit par : Jobic | jeudi, 12 mars 2009

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu