Avertir le modérateur

vendredi, 12 septembre 2008

Plus de bouchons le matin pour aller au turbin

embouteillages3.jpgCombien sommes-nous à pester quasiment tous les matins parce qu'on a éteint le réveil, que l'on va donc partir en retard, et qu'en plus il pleut ? 60 millions ? Peut-être pas autant, car ces désagréments matinaux sont d'autant plus graves que beaucoup d'entre nous se rendent à leur travail...En voiture. Et à Paris ou dans la région Ile-de-France.

300 km de bouchons certains matins aux abords de Paris, "certains matins" comme les lundis ou les fins de semaine...Hors périodes de vacances scolaires, qui apparaissent comme bénies (pour plusieurs raisons, on aimerait vraiment que ce soit les vacances toute l'année), aller à Paris sans mettre au minimum 1h frise l'exploit. Et y aller tout court, par moment, relève du masochisme.

Je ne vous décris pas l'énervement grandissant à mesure que les queues n'avancent pas, les coups de flip en lisant les panneaux lumineux indiquant la durée du supplice (peut-être, chers collègues automobilistes, poussez-vous, vous aussi, le masochisme -on y revient-, jusqu'à guetter le dit panneau tandis que vous roulez à 10 km/h et que vous arrivez au virage qui va vous le révéler)...Même la radio et AC/DC n'arrivent plus à vous calmer.

Déjà, se dire que l'on va travailler avec plétores de sujets d'inquiétude, voire d'angoisses, avec des collègues pas toujours les bienvenus (avouez-le, vous aussi vous travaillez avec ce qui vous semble parfois des "cons"), tout ça n'est guère réjouissant et parfois infernal. Et en plus, il faut se dire, au moment où l'on grimpe dans son carosse, qu'en plus la route qui y mène sera insupportable. Un enfer, quotidien en plus. (Y'a beaucoup de "en plus" dans cette phrase non? Désolée, ç'est la fatigue...des bouchons).

Qui aurait envie de continuer ? Eh oui, me répondrez-vous, souvent, on n'a pas le choix.

Eh bien dans sa grande magnanimité, l'Etat a pensé à nous, pauvres fourmis et masses laborieuses. L'entourage de MAM en tête : "«On ne peut plus accepter 300 kilomètres de ralentissement certains matins aux portes de Paris", nous révèle le Figaro. (C'est sûr qu'ils en savent quelque chose MAIS....ne soyons pas médisants, et ne flinguons pas à bout portant la bonne initiative qui va suivre).

L'équipe du Ministère de l'Intérieur pense avoir trouvé une solution géniale au problème des bouchons. Créer de nouvelles routes ? Développer les transports en commun et les dessertes ? ...Non. Mettre plus de flics. Si, si. Enfin, en gros. Explication en quatre points :

* Ce sera aux forces de sécurité de devenir "les chefs d'orchestre de la régulation du trafic en Ile de France". Alors, il y aura des routes prioritaires, à savoir celles où il y a le plus de trafic. Collées aux CRS ! Qui en feront...Bah, on ne sait pas ce qu'ils feront, le plan ne l'explique pas.

* "Plus personne ne travaillera dans son coin" : fini le travail unilatéral des préfets de départements, la préfecture de police de Paris chapeautera l'ensemble des activités régionales.

* Le Minisitère s'attèlera également à la création d'un service régional de police routière, sorte d'équivalent de la police des transports.

* Des brigades de choc "pour intervenir sur le réseau non autoroutier" : création de "trois unités de 150 policiers chacune qui viendront s'ajouter aux quatre compagnies de CRS existantes, pour constituer un ensemble d'environ 1 000 hommes".

Nous avons même droit à une jolie carte pour nous expliquer les choses sur le Figaro.fr.

Si avec tout ça, on se débrouille encore pour aller à Paris en plus de 30 minutes, alors vraiment, c'est à n'y plus rien comprendre ! Ou alors, qu'on n'y met de la mauvaise volonté !

Alors leur plan...Moi, je veux bien. Seulement, j'aimerai qu'on m'explique comment plus de flics, une direction centralisée ect...Vont permettre de réguler la venue de millions de personnes. Comment vont-ils changer cet état des choses ?

Si j'ai le temps dans les prochains jours, j'interrogerai volontiers quelqu'un au ministère ou dans un syndicat de police...Rien que pour savoir, en toute simplicité.

 

 

mardi, 09 septembre 2008

Un chien témoigne dans une possible affaire de meurtre !

772420651.jpgCe n'est pas une plaisanterie : France Info révélait ce matin l'information, sans précédent dans le monde judiciaire : Thomas Cassuto, juge de Nanterre célèbre pour sa tentative de perquisition du Canard Enchaîné, a fait entendre cet été un chien dans une possible affaire de meurtre.

Il y a deux ans et demi, une femme de 59 ans est retrouvé pendue à son domicile. Suicide selon la police, meurtre pour la famille.

En juillet dernier, un juge, son greffier, un vétérinaire expert comportementaliste se rendent chez la victime, accompagnés du seul témoin de sa mort : son chien.

Thomas Cassuto veut tenter une expérience sans précédent : confronter le chien, sur les lieux du drame, à un suspect proche de la victime, et noter ses réactions. En présence de l'homme, le chien aboie...Et le greffier note sur le procès verbal, les jappements de l'animal.

Comment considérer cet aboiement ? C'est toute la question que se pose la justice. Les magistrats, cités par France Info, sont sceptiques ou amusés : "Quand on connaît la fragilité d'un témoignage humain, que penser d'un témoignage canin ?" s'interroge l'un d'eux. Les faits remontent également à longtemps, ce qui ferait "17 ans en temps de chien" fait remarquer un autre.

Le "témoignage" du chien permettra t-il d'élucider l'affaire ? A suivre !

lundi, 08 septembre 2008

"Sarah Baraccuda" : une fort sympathique nana ?

15417934.jpgDepuis son discours lors de la convention républicaine, Sarah Palin est la nouvelle star américaine, une "future Margaret Thatcher" pour le Wall Street Journal (au passage, ce n'est pas forcément flatteur, tout dépend du point de vue où l'on se place !). La gouverneure de l'Alaska, co-lisitière de John McCain a reboosté les troupes républicaines, endormies par le discours conventionnel de son leader, à tel point qu'elle fait la couverture du Vogue américain et surtout, qu'elle permet à McCain de devancer Obama de quatre points (50% contre 46%) dans un dernier sondage publié par USA Today/Gallup.

Ancienne reine de beauté (1ère dauphine de Miss Alaska dans les années 80), elle se décrit elle-même comme un pitbull "avec du rouge à lèvres" et se veut une adversaire acharnée d'Obama. Même si ce dernier a fait, de l'avis général, un bon choix avec Joe Biden pour s'assurer une crédibilité sur les questions internationales, avec cette nana-là, Barack a de quoi se faire des cheveux, car elle réunit toutes les qualités pour plaire à l'Américain moyen.

A Star is Born

John McCain a voulu faire mentir ceux qui le traitaient de vieux ringard, et se démarquer de son adversaire Obama en prenant une femme à ses côtés. Et quelle femme ! Surnommée "Sarah Baraccuda" au lycée pour sa pugnacité au basket, elle ne l'a pas abandonnée sur les parquets. Elle a totalement éclipsé le leader républicain lors d'un discours de 3/4 d'heures, suivi par 37 millions de téléspectateurs, alternant traits d'humour et attaques cinglantes contre le candidat démocrate:

Un passé "bien sous tous rapports"

1874190303.jpgNée en 1964, d'un père prof de sciences nat (aucune donnée sur le métier de sa mère), Sarah Palin, c'est l'Américaine modèle : mariée, cinq enfants, chrétienne intégriste, super joueuse de basket au lycée (d'où elle tire son surnom "Sarah Barracuda"), aime la chasse et les hamburgers à la viande d'élan (elle aurait un congélateur remplie de barbaques en tous genres).

Pas si garçon manqué que ça, elle fait des concours de beauté, est élue Miss Wasilla en 1984, et termine 1ère dauphine de Miss Alaska. Après avoir obtenu un diplôme de journalisme, profession qu'elle exercera durant deux ans comme commentatrice sportive (ah oui au fait, c'est une "hockey mom", par opposition aux "baseball mom" (en Alaska, on pratique plus volontiers les sports de glace, logique), c'est-à-dire ces mères modèles qui accompagnent leurs gosses au sport et s'en font un devoir), Sarah Palin sera élue à 28 ans conseillère municipale à Wasilla, petite ville près d'Anchorage. Elle en sera la maire de 1996 à 2002, puis la plus jeune gouverneur de l'Alaska, et la première femme, en décembre 2006.

Des convictions politiques de Redneck

1606784032.jpgC'est très simple : Sarah Palin est contre tout, et pour quelques choses primordiales. Opposition absolue à tout cas d'avortement (même en cas de viol ou d'inceste), contre les cours d'éducation sexuelle à l'école, contre le mariage homosexuel, et contre même, le fait d' accorder les mêmes droits aux gays qu'aux hétérosexuels. Etant membre de la NRA (National Rifle Association), elle est contre toute limitation ou interdiction du port d'armes. Elle conteste enfin la responsabilité de l'homme dans le réchauffement climatique.

Par contre, elle est pour l'abstinence jusqu'au mariage (vu sa situation, c'est en tout cas raté pour sa fille, voir plus bas); pour que la thèse du créationnisme (la Création du monde selon la version biblique) soit enseignée à l'école; pour la peine de mort, et même pour l'indépendance de l'Alaska ! Sur ce dernier point, disons qu'elle est très proche du Parti de l'Indépendance de l'Alaska (AIP), qui demande la sécession de l'Etat et dont le slogan est "L'Alaska aux Alaskais". L'AIP a révélé qu'elle en avait été membre, puis qu'elle s'était rétractée en disant avoir commis "une erreur". Son mari en a été un membre actif pendant 7 ans.

Contre George W. Bush en 2000, elle a soutenu un candidat ultra-nationaliste d'extrême droite, Pat Buchanan.

Les dernières rumeurs

Le zénith ne pouvait pas durer longtemps : à peine le monde eut-il le temps de découvrir Sarah Palin à la convention républicaine, qu'on lui sortait déjà des squelettes du placard. Premier coup de canif dans le contrat de cette bonne mère de famille ultra chrétienne : sa fille Bristol, 17 ans, est enceinte des oeuvres de son petit ami. C'est mal. Ils ne sont pas mariés, c'est donc très mal. Ricanements du côté des démocrates, que Sarah Palin accueille tranquillement : sa fille épousera au plus tôt son petit ami, c'est déjà dans les rails.

Pas de paniques, d'autres casseroles sortent régulièrement. Le Wall Street Journal, pourtant peu soupçonnable de tendance démocrate, révèle que Sarah Palin a fréquenté pendant 20 ans la "Wasilla Assembly of God". Ses fidèles pensent que nous sommes entrés dans la fin des temps depuis la création d'Israël (donc depuis 1948 soit 60 ans, attention ils sont précis), aussi se préparent-ils raisonnablement à l'Apocalypse. Comme chez tous les fanatiques, quels qu'ils soient (un "fan" est un fanatique, étymologiquement parlant), l'hystérie collective et la transe ne sont pas exclus. Charmants amis qu'elle avait là, notre Sarah.

1344721919.jpgY'en a un peu plus, je laisse ? Sarah Palin est l'objet d'une enquête parlementaire concernant un éventuel abus de pouvoi dzr. La gouverneure aurait fait virer l'ancien chef de la police d'Anchorage (Alaska), Walt Monegan, sans motifs apparents. Celui-ci avait refuser de mettre à la porte l'officier de police Mike Wooten. Précision : cet officier de police se trouvait être son beau-frère, alors en plein divorce délicat avec la soeur de Sarah Palin...

Et ce ne serait pas la première affaire de licenciement abusif reproché à la dame...ABC News a envoyé une équipe enquêter sur place, à Wasilla, dont voici le reportage :

 

En somme, pourquoi elle ?

1833368143.jpgC'est une femme, donc susceptible de rassembler les déçues d'Hillary. Nulle part dans sa biographie néanmoins, est mentionné un quelconque fait pour la défense de la cause féministe (être anti-avortement en même temps, donne une bonne indication de ce que doit penser Sarah Palin en matière de féminisme).

Issue d'un milieu modeste, avec un mari membre du syndicat sidérurgiste, c'est une bonne mère de famille classique.

Elle est nouvelle en politique, ce qui plaît à ceux qui souhaitent le changement.

Elle fait partie de cette droite extrémiste, susceptible de rallier les ailes les plus dures des républicains.

Néanmoins, certains journaux comme le Washington Post ou le New York Times, remarquaient à juste titre que briller lors d'une convention déjà toute acquise, avec un discours écrit par un ancien conseiller de George W. Bush et lisible sur prompteur, c'est plus simple qu'une impro en face d'une foule dubitative...En clair : Sarah Palin doit encore faire ses preuves pour convaincre les quelques 315 millions d'Américains, mais il est évident qu'elle a permis à John McCain, à deux mois du scrutin décisif, de se sentir muni d'une bonne carte à jouer.

 

 

Les Jeux Paralympiques : toujours oubliés ?

1705056711.jpgAutant pour moi : samedi 6 septembre s'ouvraient à Pékin les 13ème Jeux Paralympiques. J'ai oublié de le mentionner ce weekend (mais c'était le weekend).

Le mal est (un peu) réparé, d'autant que la France s'est rapidement illustrée après l'ouverture de ces Jeux. David Smetanine, tétraplégique, a pris la deuxième place du 50 m dos, 24 heures après sa médaille d'or sur 100 m nage libre. De l'argent aussi pour Cyril Jonard, battu par le Cubain Cruz en -81 kg. Angélique Quessandier repart elle en bronze en -63 kg après avoir battu la Suédoise Kivi.

Environ 4.000 sportifs handicapés venus de 150 pays, dont 121 François, vont se mesurer dans 20 sports. La Chine avait terminé à la première place à Athènes en 2004, et part donc favorite de ces Jeux. La Chine par ailleurs, compte 60 millions d'handicapés.

Des sports moins connus

Ce n'est pas parce que l'on est handicapé que l'on ne peut pas faire de sport ! C'est l'argument des Jeux Paralympiques depuis leur création en 1960. Athlétisme, basket, escrime, judo, sports équestres, toutes les disciplines "classiques" sont représentées, ainsi que certains sports moins connus, comme le "goalball" -sport de ballon destiné aux mal-voyants- ou encore la "boccia", une sorte de pétanque.

Voici une vidéo du championnat national américain de boccia, pour vous donner une idée :

Souhaitons aux 4 000 compétiteurs d'aller jusqu'au bout de leur passion !

mercredi, 27 août 2008

Faire de son chien un écolo : c'est possible !

419257386.jpgBien que les Américains ne consacrent aujourd'hui que 2% de leur budget à l'environnement, beaucoup possèdent un animal de compagnie. A travers lui, il leur est désormais possible d'agir en faveur de l'environnement. C'est la nouvelle idée que les clubs canins cherchent à promouvoir : le "Green Pet", c'est simple !

Jouets non toxiques, tissus en fibres naturelles, une alimentation saine ne sont que quelques pistes vers un chien "écologiste".

Corbett Marshall est le co-auteur d'un livre, déjà épuisé outre-Atlantique, "Ecodog", dans lequel de nombreux conseils pratiques, adresses et même recettes sont répertoriés : "Les gens sont très agréablement surpris par cet ouvrage. Nous avons des retours très positifs; cela leur permet d'avoir un comportement écologique, même avec leur animal, et la plupart ne pensait pas que cela fut possible", explique t-il.

"L'Ecodog" franchira t-il l'Atlantique pour prêcher le bon comportement en Europe ? Affaire à suivre !

Voici un lien vidéo vers un reportage de l'AFP à New York. Vous y verrez une représentante du club canin de Manhattan, ainsi qu'une interview de Corbet Marshall.

Visible sur Télé-Animaux.com

dimanche, 24 août 2008

La fin des J.O : y compris pour les animaux !

1646988899.jpg

 

Une otarie saute dans un cerceau au zoo de Hanovre, en Allemagne. Une image pour clore les Jeux Olympiques, puisque ce zoo vieux de 135 ans organise, parallèlement aux Jeux Olympiques des humains, les J.O des animaux !

(Photo National Geographic)

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu