Avertir le modérateur

mardi, 04 novembre 2008

Premières impressions d'un jour de vote

08c2994c-a9e4-11dd-9e32-6f992652fb15.jpg

4 novembre 2008 : peut-être un jour historique, peut-être pas, peut-être que, quelque soit le candidat, rien ne changera.

130 millions d'Américains sont appelés à décider du sort de leur pays, partout on écrit, on dit, "le monde a les yeux tournés vers les Etats-Unis"...Tant leur élection présidentielle semble encore déterminer son avenir incertain.

Quand aura t-on une idée des résultats ?

Sur la côte Est, les bureaux de vote ont déjà ouvert à minuit heure locale, dans deux villages du New Hampshire, Dixville Notch et Hart. Ce sont par tradition les premiers bureaux du pays à ouvrir.

Et les premiers résultats sont déjà tombés : Obama est en tête dans ces deux communes. C'était notamment la première fois depuis 1968 que Dixville Hotch votait pour un démocrate.


Les premiers résulats à grande échelle seront divulgués vers minuit heure française.


Mais selon Philippe Coste, correspondant de l'Express aux Etats-Unis, qui confie sur son blog les impressions d'un consultant démocrate, pourtant ex-soutien d'Hillary Clinton : "tout sera plié, emballé, pesé, réglé avant 10h30 heure de la côte Est. Tant la tendance est forte pour Obama.

Selon les sondages, le sénateur de l'Illinois obtiendrait quelque 300 voix au collège électoral (on sait qu'aux Etats-Unis ce sont les grands électeurs qui votent pour les candidats, d'après les votes, en théorie, du peuple). Or, 270 suffiraient pour l'emporter.


Obama, le Messie tant attendu ?


obama.jpgBarack Obama a 47 ans, John McCain 72. Quoi qu'on pense de leurs programmes, de leurs idées, de leur personne, les deux candidats ne peuvent pas être similaires. Ils appartiennent à deux générations différentes, voient le monde différemment.

Au-delà de l'avenir du monde, de la couleur de la peau de Barack Obama et de l'âge de John McCain, c'est bien la crise financière, sociale, humaine, qui taraude tout un peuple. La plus grave depuis 1929. Ajoutez à cela deux guerres, loin d'être gagnées si ce n'est déjà perdues. Si Barack Obama l'emporte, ce sera le vote du désespoir.

La presse française, et quelques journaux aux Etats-Unis, se gardent bien de voir en Barack Obama un messie qui va tout changer. Le fait est que le candidat démocrate est pour un renforcement des effectifs en Afghanistan, envisage des frappes au Pakistan, n'est pas pour un calendrier impératif de retrait des troupes d'Irak. Il a promis de retirer les troupes "de façon responsable" (ce qui est on ne peut plus vague) dans un délai de 16 mois, soit un peu plus d'un an. Et également de baisser les impôts pour 95% des salariés américains, d'engager une politique de grands travaux d'infrastructure et de garantir une couverture santé pour tous.

Promesse de campagne ou action faisable ? Tout reste à voir.

Les doutes

D'aucuns (sur Marianne 2.fr notamment) soulignent le financement d'une campagne faite à 75% par des donateurs privés (grandes entreprises, réseaux de co, alors que l'Etat fédéral offre 84, 1 millions de dollars. Somme que Barack Obama a refusé. Il dispose de 600 millions de dollars, récoltés uniquement par des dons, le double des sommes levées par McCain selon le Washington Post.

N'y aurait-il pas un risque de clientélisme ? Certes, les petits chèques de 5,10,20 dollars, multipliés par des millions d'électeurs, ça fait beaucoup, mais les 3/4 des fonds d'Obama viennent de grandes fortunes, lobbies, VIP, entreprises...Qui sans doute se rappeleront au bon souvenir d'Obama à l'occas.

Rendez-vous au fil de la journée et surtout ce soir pour le début de "la nuit américaine" !

 

lundi, 03 novembre 2008

"Pains de campagne", ou les plus belles gaffes de ces élections américaines

Nous sommes à J-1 avant de savoir si l'Amérique va connaître un tournant historique de son histoire, ou juste un éternel retour.

D'ailleurs, ne manquez pas de faire un petit tour sur Journalisme Total : si l'état de fatigue le permet, nous comptons bien faire le tour du cadran éveillés, écouter les radios et scruter les sites de news américains, tout ça pour vous tenir au courant de l'avancée du vote dans la nuit de mardi à mercredi, et en espérant vous annoncer de bonnes nouvelles !

En attendant, voici collectées quelques perles de cette campagne à nulle autre pareille, juste pour confirmer que le show à l'américaine n'a rien perdu de sa splendeur malgré la crise !


Barack Obama et les 57 Etats des Etats-Unis (qui en compte...50)

 

 

Le réverend Jesse Jackson se lâche le micro ouvert et parle des "c...." d'Obama

 

Pour McCain, on est riche à partir de 5 Millions de dollars...A trois millions, c'est encore la classe moyenne (un vieux reproche fait à McCain, mais visiblement réitéré durant la campagne)

 

 

 

McCain ne se souvient plus combien de résidences il possède...Est-ce l'âge ?

 

 

 

Barack Obama et sa "foi musulmane"(c'est con mais ça a fait polémique aux USA...on se demande pourquoi)

 

 

Barack Obama aimerait mettre du rouge à lèvres sur un cochon...Il aime beaucoup Sarah Palin

 

 

Sarah Palin incapable de citer son journal du matin....Pour cause, elle n'en a probablement pas

 

 

And last but not least....John McCain veut botter le cul d'Obama :

Je ne voudrais pas décevoir le candidat républicain, mais avec un Obama entre 6 et 11 points en avance dans les sondages...Ca risque d'être plutôt l'inverse. On verra bien !

 

 

 

vendredi, 24 octobre 2008

La sex-tape de Sarah Palin en cours de tournage...

art_large_510241.jpgSarah Palin, c'est immanquable, est incontestablement le hit de la campagne électorale américaine. On ne parle pas art_large_510279.jpgdes solutions économiques proposées par John McCain, mais bien davantage du maquillage et du sex-appeal très particulier de sa co-listière (si tant est que les mères de famille chignon-lunettes qui chassent l'élan et qui pensent avoir des compétences en stratégie internationale parce que l'Alaska est voisine de la Russie ont du sex-appeal).

Bref, Sarah Palin est le meilleur de la campagne républicaine. Pas un jour sans qu'on ne sorte une de ses "palinades" (et sur ce blog, nous ne nous en privons pas). Ne nous accusez pas d'acharnement gratuit, rendez-vous compte : John McCain, à 72 ans, a 27% de chances de mourir des suites de son cancer pendant les quatre années de son mandat, s'il devenait président. Qui le remplacerait ? Miss Palin. Faire le portrait, à petites touches, d'une femme qui pourrait devenir présidente des Etats-Unis, compte tenu du personnage...C'est important non ?

Et il y a bien un homme aux Etats-Unis qui est d'accord avec ça, au point de se dire "tous les aspects de sa personnalité doivent être abordés" : Larry Flint.

Rien à faire d'être coincé dans un fauteuil, Larry a toujours la niak (pour ne pas dire autre chose...Pardon). Et Sarah Palin le fascine. Sa dernière idée pour rendre les conservateurs encore plus acharnés à sa perte : faire un film porno sur cette femme de poigne.

Le film est paraît-il en cours de tournage, et l'actrice choisie serait d'une "ressemblance étonnante" avec Sarah Palin...D'après les photos, on reste sceptique, d'après les premiers extraits censurés trouvés sur Youtube (merci la Reppublica !)...beaucoup moins.

Le pitch : la très sexy gouverneure de l'Alaska reçoit chez elle des soldats russes égarés (sans doute après une chasse infructueuse à l'élan), et se charge de les réchauffer (c'est vrai qu'on se les pèle en Alaska).

Voici la petite vidéo que l'on peut voir sur le site de la Reppublica, si ça ne marche pas, cliquez directement sur le lien du journal.

Pas sûr en tout cas, que la Miss Palin apprécie beaucoup la nouvelle production du patron d'Hustler...C'est dur d'être un sex-symbol.

Parlez-en ! :

mardi, 21 octobre 2008

Des pin-ups pour les pitpulls : elles ont du chien et du mordant !

carlaloubaxterandlittledarling.jpg"Little Darling" pose complaisamment en tenue victorienne sur un canapé ou une Cadillac, avec un charmant compagnon : sa chienne pitbull Carla Lou, 12 ans, qui a un beau morceau de dentelle autour du cou en guise de collier !

"Little Darling", c'est Deirdre Franklin, conseillère en biens hypothéqués le jour, reine du "burlesque" la nuit, mais surtout une amoureuse des chiens depuis l'enfance, et en particulier des pitbulls.

Aide aux refuges, bénévolat, coup de main aux secours après la catastrophe Katrina, Deirdre essaie d'être partout, et en particulier au refuge principal de Philadelphie, la ville voisine.

C'est en travaillant dans ce refuge qu'elle découvrit la triste situation des pitbulls, d'abord élevés pour le combat, souvent battus puis abandonnés, avant d'arriver dans les refuges où ils sont souvent euthanasiés en raison de leur race. Le jour où l'un de ces chiens fut euthanasié sous ses yeux alors qu'elle voulait l'adopter -ce qui était contraire à la politique du centre-, Deirdre a dit "stop".

"Cet incident m'a rendue tellement folle que j'ai décidé de faire quelque chose pour ces chiens. J'ai réuni quelques amies qui en possédaient, nous nous sommes habillées de façon sexy, nous avons fait des photos, et de là nous avons lancé notre premier calendrier en 2007 !" raconte Deirdre.

"Pin-ups for Pit bulls", tel est le nom de ce calendrier et depuis, de ce petit mouvement associatif, qui a déjà réuni par ses ventes près de 4 000 dollars la première année, et 10 000 dollars en 2008 ! "Les fonds que nous récoltons vont directement aux associations et refuges qui défendent les pitbulls : nourriture, transport à travers le pays pour sauver un chien, soins vétérinaires..." explique "Little Darling".

Et pourquoi le concept des pin-ups ? "Pour attirer un public qui ne connaît pas toujours ces problèmes, il n'y a rien de mieux. Tout le monde n'aime pas forcément les chiens, mais tout le monde aime les jolies filles !"

Sauver des chiens martyrisés et victimes des stéréotypes

jenny_petunia_treats.jpgCar l'association de Deirdre vise avant tout à sauver des chiens martyrisés et malheureux, mais également à attirer l'attention du public sur une race victime des stéréotypes : "Qu'est-ce que qui en fait des chiens différents des autres ? La forme de leur tête. Ce ne sont pas les monstres que l'on nous dépeint, ils sont aussi gentils et affectueux que n'importe quelle autre race. Tout dépend du maître qu'ils ont".

Pour sa part, Deirdre a adopté deux pitbulls : Carla Lou, abandonnée il y a douze ans et laissée pour morte au Texas, et Baxter, deux ans, sur le dos duquel son maître a versé de l'acide alors qu'il était chiot. Il en garde une cicatrice indélébile et des problèmes nerveux. Mais les deux chiens, qui ont initié avec leur maîtresse le concept des "Pin-ups for Pit bulls", semble très heureux !

Derbyeaser_wmkd_web.jpg


"Il faut vraiment aider cette race à avoir une meilleure image. Bien que des lois sur les races dites dangereuses aient été passées dans certaines villes -obligeant par exemple à museler les chiens-, les propriétaires ne veulent pas louer d'appartements à des gens possédant des pitbulls, les compagnies d'assurance refusent de couvrir ces dossiers "à risque". Il y a une vraie discrimination à leur égard" déplore la belle pin-up.

Si les pitbulls font l'objet d'un "délit de sale gueule", il ne peut vraiment pas en être de même pour leurs charmantes maîtresses...C'est bien le but de Deirdre qui, vu le succès de son calendrier -elle est Miss Octobre cette année-, est sur la bonne voie !

Voici le lien d'un excellent reportage de Discovery Channel sur "Pinups for Pitbulls", ainsi que ci-dessous, l'interview de la fondatrice de "Pin-ups for Pitbulls" sur le plateau d'une émission américaine :

cn8 Pinups for Pitbulls interview Little Darling

 

Il me fait bien envie ce calendrier, on le trouve où ?

Sur le site officiel de "Pinups for Pitbulls": il coûte 20 $

Egalement le site Myspace de l'association

Parlez-en ! :

mercredi, 15 octobre 2008

John Cleese nous présente le "Sarah Palin Flyin' Circus" !

Dans la catégorie "les oreilles qui (per)sifflent", Sarah Palin est servie sur ce blog ! Je sais, vous allez me dire que décidément, c'est ma tête de turc, comme Raymond Domenech est celle du Club Europe 1 Foot ou comme le Pape est celle de Laurent Gerra...

Que dire ? Est-ce ma faute à moi si Sarah Palin a pour modèle Jean-Pierre Raffarin et nous sort régulièrement des "palinades" ?!

D'ailleurs, pour une fois, c'est plutôt un commentaire sur ses palinades que je vous livre.

Vu et entendu sur Marianne2.fr, le comique -et lord- anglais John Cleese, que les fans des Monty Python connaissent évidemment bien, a sa petite idée sur Sarah Palin, qui "détrône Michael Palin -autre confrère des Monty Python- comme la plus drôle des Palin vivants"!

Plus sérieusement, à la question "que pensez-vous de Sarah Palin ?", John Cleese donne une réponse très censée qui n'encense pas la co-listière de McCain...Ni McCain d'ailleurs !

 

mardi, 14 octobre 2008

Sarah Palin, une poupée sacrément...gonflée

574430.jpgSur ce coup-là encore une fois, les Etats-Unis prouvent que tout est possible chez eux : Sarah Palin l'ouvre trop, et bien on va la lui fermer ! C'est en substance (sans mauvais jeu de mots) ce qu'un fabriquant de gadgets érotiques a du se dire, lorsqu'il a eu l'idée de lancer une poupée gonflable à l'effigie de la co-listière de John McCain...Depuis hier, la société Topco a commercialisé cette poupée, et il faut paraît-il, déjà trois mois de délai pour l'obtenir.

Tout y est : les lunettes, la coupe de cheveux, la garde-robe...Tout pour une authentique "Palin Experience". En clair, tous ceux qui fantasment sur les réac conservatrices qui savent bien manier le flingue (et peut-être autre chose) auront de quoi se satisfaire ! Quant à ceux qui rêvent de la faire taire, n'en parlons pas...Comme le précise le fabriquant : "la sexy 'this is not Sarah Palin' ne vous invitera pas au débat, et c'est une bonne chose. La bouche semi-ouverte de Palin ne soufflera pas de discours politique". Merde, quelque part, ça aurait été marrant d'entendre des diatribes anti-avortement pendant une partie de fausse jambes en l'air...Non ?

Monsieur Kok, manager general de Topco qui fabrique la poupée gonflable, confirme : "C'est devenu complètement fou. On ne peut plus répondre à la demande".
La société a déjà prévu de commercialiser de nouveaux modèles, incluant en option, des armes automatiques, un torchon ou une crosse de hockey. Et l'élan à chasser, il n'est pas en option ?

Devant un pays aussi contradictoire, à la fois abominablement puritain et complètement déjanté, on a le choix : la fascination, l'incompréhension, le dégoût...Mais bon sang, eux au moins, ils osent ! A quand une poupée "Carlita" ou "Ségo" chez nous ? La France, qui savait pourtant si bien manier l'irrévérence, jusqu'il n'y a pas si longtemps, serait-elle en train de devenir réac ?

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu