Avertir le modérateur

jeudi, 12 février 2009

Slumdog millionaire : le vrai visage de l'Inde

slumdog-01.jpg

Huitième long-métrage de Danny Boyle, surtout connu pour Trainspotting (1996), Slumdog Millionaire raconte comment un orphelin né dans les taudis de Mumbai se retrouve sur le plateau de la version indienne de Qui veut gagner des millions ? Sur le point de répondre à la dernière question et donc de gagner la plus grosse somme jamais eue à ce jeu, il est arrêté par la police qui l'accuse d'avoir triché. Il va alors décrire les faits de son enfance qui lui ont permis de connaître toutes les réponses. Y compris la réponse à la question "Pourquoi est-il ce soir sur le plateau du jeu le plus célèbre du pays ?"

Sous prétexte de réponses à un jeu universellement connu, Danny Boyle filme l'Inde, sa misère, ses slumdogs (bidonvilles) et ses habitants piégés entre la violence et les eaux pourries de l'Ulhas et de la rivière Mithi. Mais en dix ans la ville évolue, les quartiers pauvres sont rasés pour faire place aux quartiers d'affaires aux dessous pas toujours nets, et dont les maîtres sont les misérables de la décennie précédente. Au milieu de ce monde en mutation se trouve Jamal, 18 ans, une sorte de Candide indien en plus malin, qui s'est fixé pour but de retrouver Latika, une jeune fille qu'il a connue quand il était enfant.

On peut reprocher à Danny Boyle sa fin un peu trop bollywoodienne, mais il a le mérite de montrer le vrai visage de l'Inde, loin des clichés kitsch de ce même Bollywood. Les images et les paysages sont vraiment magnifiques, les acteurs interprètent leurs personnages comme on ne l'avait pas vu faire depuis longtemps, et la bande son s'adapte hyper bien aux différents passages du film. Sorti le 12 novembre 2008 aux Etats-Unis, Slumdog Millionaire a déjà gagné 4 Golden Globe et est nommé dans une dizaine de catégories aux Oscars ...

Et une petite bande-annonce pour se donner envie !

 

J. S.



La mère des octuplés demandent de l'argent aux internautes...Euh, en vertu de quoi ?

family.jpgOn croit rêver. Nadya Suleman, cette mère américaine qui a accouché en janvier dernier d'octuplés, suscite de nouveau la polémique. En effet, elle vient d'ouvrir un site Internet avec sa trombine et celles de ses huit nouveaux enfants - elle en comptait déjà six-, avec un appel lancé aux Internautes...En gros, des commentaires ou des sous !

Voir le site Internet ici

Ce site est tout ce qu'il y a de plus sérieux...On y apprend que les bébés se portent bien, que l'on peut tout à fait faire un don ou envoyer des cadeaux, il y a tout ce qu'il faut pour ça : l'adresse d'une entreprise de relations publiques de Los Angeles, et un joli petit lien vers Paypal pour faire un don en espèces sonnantes et trébuchantes...

Stop. Minute. Un détail m'échappe.

Juste pour infos, la maman est donc une jeune femme de 33 ans, au chômage, vivant encore chez ses parents, et donc déjà mère de six enfants; elle touche également une pension pour trois de ses enfants handicapés. Sa petite famille se porte désormais à 14 personnes. Nulle part sur son site, elle ne donne de raison pour justifier sa démarche : grande précarité, crise, que sais-je...

Ma question est donc la suivante : en vertu de quoi les internautes se sentiraient-ils obligés, ou concernés par sa situation? En vertu de quoi devraient-ils faire un don à une femme dont l'exploit se résume à avoir mis au monde huit enfants ? Ca permet de rentrer dans le Guinness Book, mais pas forcément de s'ériger en ONG et réclamer de l'argent !

Non ? Vous ne croyez pas ? En même temps, elle vient de recevoir, pas plus tard qu'aujourd'hui, des menaces de mort, de gens probablement énervés des détails sur sa vie avant ces nouvelles naissances. L'argent servirait peut-être à embaucher des gardes du corps, qui sait ?

Un peu de neuf :

Après lecture de nouvelles sources, il se trouve que la fameuse maman intrigue énormément les médias américains. Une fratrie de 14 enfants, ça ne vous fait penser à personne ? La famille Jolie-Pitt bien sûr !

Et en effet, la jeune femme est une fan hardcore du célèbre couple et en particulier d'Angelina Jolie, à laquelle elle ressemble étrangement. A tel point qu'elle aurait demandé 1,5 millions de dollars pour sa première interview chez CBS, quand Angelina et Brad avaient vendu les photos de leurs jumeaux aux magazines people pour 9 millions de dollars. En somme, elle ferait tout comme son modèle, la classe en moins.

On se disait aussi...

 

mardi, 10 février 2009

Un clodo maire du 6ème arrondissement de Paris : et si on y arrivait un jour ?

385x185restoux.jpg"Société, tu m'auras pas" ! Il y a un an, un dénommé Jean-Marc Restoux se présentait à la mairie du 6ème arrondissement de Paris. Pour ceux que ce nom n'interpelle pas, rien à signaler. Sauf que Jean-Marc est très connu dans ce quartier et pour cause : il y a fait la manche pendant 30 ans.

"Un autre son de cloche", c'était le nom de sa liste présenté dans ce quartier, parmi les plus huppés de la capitale. Prouver que la marginalité peut être dépassée, qu'un SDF est lui aussi un citoyen, bref, que tout est possible.

Après tout, l'événement de l'élection d'Obama n'était même pas pensable il y a encore 40 ans. Qui sait si un jour, un ancien SDF ne pourrait pas être élu également ?

Malheureusement, Jean-Marc n'avait pas réalisé plus de 5% lors de cette élection municipale de 2008. Néanmoins, son combat avait suscité beaucoup d'étonnement et d'encouragements, et surtout l'attention des médias.

J'avais moi-même suivi sa campagne pour mon ancienne rédaction, vous trouverez ici l'aventure en plusieurs épisodes :385x185JM3.jpg

- "Société, tu m'auras pas" : Jean-Marc explique les motivations de son combat.

- "La liste est déposée" : la campagne est lancée !

- En direct du marché Raspail : la campagne bat son plein

Et vous trouverez ci-dessous une petite séquence tournée sur le marché du boulevard Raspail, où Jean-Marc est allé à la rencontre des habitants du 6ème. L'accueil fut en général favorable, mais il faut bien essuyer des refus polis de temps en temps, voire des insultes...Mais Jean-Marc continue, et rigole dans sa barbe devant la cour des candidats du Modem ou du PS...

 

Le combat atypique de Jean-Marc lui a valu de la part de ses amis, un vrai soutien et quelques aides. Ainsi, Francis Wolff, réalisateur, a monté un documentaire de 52 minutes sur l'ensemble de cette aventure. Voici un petit teaser de 8 minutes pour vous faire une idée !

Actuellement, le documentaire est toujours à la recherche d'un producteur et/ou d'un diffuseur. Je passe le message : si vous connaissez quelqu'un que cette belle aventure humaine pourrait tenter, n'hésitez pas à le signaler, je transmettrai votre message à Francis !



mardi, 03 février 2009

Les Israéliens bombardent Gaza...Et même son zoo. Pourquoi ?

610x.jpgPlus de 1000 morts civils : c'est à peu près ce que l'on compte après l'offensive israélienne sur Gaza, qui visait à tuer des membres du Hamas. Si trente d'entre eux ont été effectivement tués, c'est le bout du monde.

Le Palestine Chronicle, un journal en ligne indépendant, rapporte un fait anecdotique certes, mais surprenant tout de même et qui soulève quelques questions sur les motivations de l'armée israélienne. En effet, le zoo de Gaza, réputé pour être un endroit convivial qui réunissait beaucoup d'enfants et de familles, jusqu'à 1000 par jour, a été bombardé pendant les assauts, les animaux tués à bout portant ou laissés sans soin, et toutes les infrastructures détruites par des militaires. Pourquoi cette incursion dans un endroit qui ne faisait de mal à personne ? C'est la question sans réponse que se pose les gardiens du zoo, qui ne peuvent que constater les horribles dégâts.

Voici l'article traduit, tel qu'il est publié sur le Palestine Chronicle :

"Le zoo de Gaza pue la mort. Mais le gardien de zoo Emad Jameel Qasim ne semble pas réagir à la puanteur alors qu'il marche autour des enclos des animaux. Il y a un mois, il attirait les familles -il dit que le zoo attirait jusqu'à 1000 visiteurs par jour. Il pointe du doigt le trou d'un pied de long dans le chameau dans l'un des enclos.

« Cette chamelle était pleine, un missile l’a frappé dans le dos », nous dit-il. « Regardez, regardez sa face. Elle a souffert quand elle est morte."

A chaque coin, dans presque toutes les cages il y a des animaux morts, qui gisent dans leurs cages depuis l'incursion israélienne.

Qasim ne comprend pas pourquoi ils ont choisi de détruire le zoo. Et il est difficile de ne pas être d'accord avec lui. La plupart d'entre eux ont été tués à bout portant.

« La première chose que les israéliens ont faite a été de tirer sur les lions -les animaux ont couru hors de leur cage et dans le bâtiment des bureaux. Actuellement ils se cachent là. »

Les deux lions sont de retour dans leur enclos. La femelle est pleine, et s'allonge pesamment sur le sol, battant l'air de sa queue occasionnellement. Qasim se tient inhabituellement près d'eux, mais ils ne semblent pas gênés par sa présence.

Alors qu'il nous fait faire le tour, il est manifestement choqué par l'état des animaux. Les quelques animaux qui ont survécu ont l'air affaiblis et perturbés.

« Les renards se sont mangés entre eux parce que nous n'avons pas pu les atteindre à temps. Nous en avons beaucoup ici. » Il y a des carcasses partout et le dernier renard survivant est tout tremblant dans le coin.

Le zoo a ouvert en 2005, avec l'argent d'ONG locales et internationales. Il y avait 40 sortes d'animaux, une bibliothèque pour enfants, une aire de jeux et un centre culturel logé dans le bâtiment.

Dans le bâtiment principal, les soldats ont barbouillé les murs, arraché une des toilettes et enlevé tous les disques durs des ordinateurs. Nous lui avons demandé pourquoi ils ont visé le zoo. Il sourit. « Je ne sais pas. Allez demander aux Israéliens. C'est un endroit où les gens viennent se détendre et s'amuser ensemble. Ce n'est pas un endroit pour la politique. »

Israël a accusé le Hamas de tirer des roquettes depuis les zones civiles. Qasim réagit avec colère quand nous soulevons le sujet.
« Laissez-moi répondre à çà par une question. Nous sommes attaqués. Il n'y avait pas une seule personne dans ce zoo. Juste les animaux. Quel but cela sert-il de déambuler en tirant sur les animaux et en détruisant les lieux ?»

Dans une cage gisent trois singes morts et deux autres dans la cage à côté. Deux autres se sont échappés et doivent encore revenir. Il pointe du doigt un pot de terre. « Ils essaient de se cacher », dit -il d'une mère et de son petit à moitié cachés à l'intérieur.

Qasim dit que ses deux plus grandes pour le moment sont de reconstruire le zoo et de traduire l'armée israélienne devant la justice. Pour la première, il dit qu'il aura besoin de 200 000 dollars pour remettre le zoo dans son état précédent – et il veut que les israéliens couvrent les frais. « Ils doivent me payer tous ces dégâts. »

Nous lui demandons pourquoi c'est si important pour Gaza d'avoir un zoo. « Pendant les quatre dernières années, c'était l'endroit le plus apprécié des enfants. Ils venaient de toute la Bande de Gaza. Il n'y avait nulle part ailleurs où aller. »

Par Ashraf Helmi et Megan Hirons



mercredi, 28 janvier 2009

Facebook ferme un groupe de soutien au massacreur de la crèche belge

Une dépêche tombée sur le site NouvelObs.com, m'a rappelée quelques souvenirs :

"Après des réactions indignées d'internautes, le site communautaire a fermé le groupe "Le beau massacre à Termonde", dont l'administrateur se présentait sous le pseudonyme de "Total-Killer Almortex".

Plus de 4.000 personnes ont adhéré au groupe qui demandait la fermeture du profi de Kim De Gelder  (Reuters)

 

Les responsables de Facebook ont fermé mardi 27 janvier un groupe de soutien à Kim De Gelder, auteur présumé des meurtres commis vendredi dans une crèche en Belgique.
La création de ce groupe avait suscité l'indignation d'usagers de ce réseau de socialisation sur internet.
Le groupe créé le jour même s'appelait "Le beau massacre à Termonde", et son administrateur se présentait comme un psychopathe, sous le pseudonyme de "Total-killer Almortex".
D'autres personnes choquées ont à leur tour formé un groupe pour dénoncer cette initiative, poussant les gestionnaires de Facebook à fermer le groupe de soutien à Kim De Gelder peu avant 21H00 (20H00 GMT), selon l'agence de presse Belga.
Kim De Gelder, 20 ans, a été inculpé pour avoir poignardé deux bébés et une puéricultrice d'une crèche de Termonde (Flandre, 30 km au nord-ouest de Bruxelles), ce qui a causé une réaction d'horreur en Belgique.
Le jeune homme est également soupçonné d'avoir assassiné une septuagénaire le 16 janvier.

Pétitions demandant la peine de mort

Il y avait encore, sur Facebook, mardi soir des pétitions condamnant le groupe "le beau massacre à Termonde" ou demandant "la peine de mort" pour Kim De Gelder. Un de ces groupes demande même l'extradition du jeune meurtrier aux Etats-Unis, où la peine capitale reste en application.
Plus de 4.000 personnes ont adhéré au groupe qui demandait la fermeture du "profil" de Kim De Gelder dans Facebook. Le profil est désormais introuvable.
A propos des aspects légaux de cette polémique sur internet, un officier de la police fédérale belge a dit que son unité de lutte contre le crime sur les réseaux informatiques (CCU), qui entretient des contacts notamment avec les responsables de Facebook, ne peut de son propre chef demander la fermeture d'un groupe.
"Une enquête doit être menée préalablement. C'est au juge d'instruction ou au parquet de donner l'instruction à la CCU d'adresser une telle demande", a-t-il souligné.
..............................................................................................................................................................................................................

En décembre, Facebook avait connu une grosse polémique sur l'humour très borderline du groupe "Fédération Française du Lancer de Chiots". La SPA avait demandé la fermeture du groupe, et a semble t-il, obtenu gain de cause : le groupe semble introuvable sur Facebook. Par contre, on fleurit des "Fédération Française du Lancer des Lanceurs des Lanceurs de chiots la FFLLL" ou des "Contre la FFLC". Inévitablement, l'hydre
a réssucité quelques têtes : "Fédération Française du lancer de chatons" ou "Fédération Française de la castration de chiots".

L'exemple, bien moins drôle, de Kim de Gelder, démontre véritablement que l'humour a ses limites et qu'on ne peut pas rire de tout -l'administrateur du groupe devait peut-être trouver sa démarche subversive...
Moralité : Facebook serait-il un bon observatoire des malaises sociétaux et de la folie pas toujours douce de nombreux internautes ? Ou encore "Facebook : quand la liberté d'expression dépasse les bornes". Des enquêtes à faire ?

mardi, 27 janvier 2009

Les belles Italiennes et les Berlusconneries

berlusconi.jpgInfo lue sur Libé.fr : Berlusconi, le modèle de Nicolas Sarkozy, qui n'en est plus à une bourde près, a estimé qu'empêcher les viols était "mission impossible, même dans un Etat policier" car (tenez-vous bien) "il y a tellement de belles filles italiennes que ce ne sera jamais possible". Une réaction aux deux viols survenus à Rome et dans sa région, qui ont poussé le gouvernement italien à porter à 30 000 le nombre de militaires dans les villes.

Quelques semaines après avoir commenté la victoire d'Obama façon pub pour le Boursin "Jeune, Beau et Bronzé", Berlu suscite encore la polémique dans son pays. Le chef de l'opposition, Walter Veltroni, a aussitôt dénoncé «le manque de responsabilité et de sensibilité» du Cavaliere, qui «offense les femmes italiennes».

Le numéro deux du Parti démocrate Dario Franceschini a lui aussi fustigé une «vulgarité inacceptable». Quant au petit parti de l'Italie des valeurs (Idv) de l'ex-juge anticorruption Antonio Di Pietro, il a pointé «une blague de comptoir d'un goût douteux».

Face à ces réactions, Berlusconi est revenu sur ses propos, assurant qu'il avait voulu faire «un compliment» aux Italiennes, arguant qu'il ne fallait «jamais perdre le sens de l'humour et de la légèreté».

En mai, le Cavaliere s'était déjà attiré les foudres des femmes politiques espagnoles lorsqu'il avait déclaré après la nomination du gouvernement espagnol, comprenant 9 femmes et 8 hommes, qu'il était «trop rose» et ne serait «pas facile à gérer».

Au pays de l'élégance, c'est vraiment l'homme le plus classe du monde ce Berlu !

 



 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu