Avertir le modérateur

vendredi, 16 avril 2010

Bobo, le prolo aura ta peau !

delanoe-liberation-06-05-20.1210075494.jpgComme des milliers de Parisiens et de banlieusards (puisque ce sont les premiers concernés), j'ai découvert avec horreur le nouveau plan machiavélique que Bertrand Delanoë compte mettre en place d'ici 2012 : fermer une partie des voies sur berge de Paris.

Rappel : c’est George Pompidou, alors président de la République, certes adepte de l’automobile qu’il considérait comme un progrès, qui a créée les voies sur berge au début des années 70. Avec la volonté évidente de désengorger le centre de Paris et de permettre d’accéder rapidement, même aux heures de pointe, de la porte de Saint-Cloud à la porte de Bercy.  Soit 13 km de voies.

Oh certes, Delanoë, craignant déjà la vindicte populaire, nous vend le truc en expliquant qu’on ne fermera «que» 2 km de voie, et que le temps du trajet ne sera rallongé « que » de 7 minutes… Je brûle de savoir où habitent ses statisticiens.

Monsieur Delanoë se trompe de colère : s'il n’avait pas joué les baron Haussmann en explosant les grands boulevards à coup de couloirs de bus et de vélo, réduit les places de stationnement pour faire des parkings à Vélib’,  la circulation serait déjà plus fluide. D’avis de vieux Parisiens, on a jamais aussi mal roulé dans la capitale que depuis l’avènement du maire socialiste. Et ce n’est pas la faute à la bagnole.

On avait déjà Paris plage pour nous pourrir l'été parisien, on s'attendait à Paris ski... Eh ben non ! On nous a prévu pire ! Le bordel généralisé en "surface", sur les grands boulevards, dans les rues à sens unique, sur le périph' déjà saturé aux heures de pointe... tout ça pour qu'une poignée de connards embrigadés par la dictature verte puisse aller faire du roller et promener leur bouledogue sur les quais de Seine.

la-carte-des-projets-de-reconquete-des-voies-sur-berges-a-paris-4417994ikpva_1713.jpg

Les lieux où comme les chiens, Delanoë compte laisser sa trace (Droits : Mairie de Paris)

Mais vous, qui vous avez besoin de votre voiture pour bosser, transporter des personnes âgées et/ou handicapées, déposer vos enfants à l'école, aller à la campagne ou en banlieue voir vos potes ou votre famille, banlieusards qui avez le malheur de ne pas habiter une banlieue bien desservie par les transports en commun (lents, en retard, en grève, parfois vétustes, et attention, ne vous plaignez pas !)

vous qui n'appartenez pas à la conception delanoeinne du Parisien idéal, à savoir : bobo, célibataire ou en couple, friqué, qui prend son petit Vélib' rue des Archives (4ème arrondissement) pour aller bosser dans sa petite boîte de pub/mode /whatever rue Réaumur (2ème arrondissement),

Delanoë vous le dit franchement et sans langue de bois : vous pouvez aller vous faire foutre.

Delanoë ne compte pas se représenter à la mairie de Paris en 2014, mais comme les chiens, veille à laisser une trace durable de son passage dans la capitale.

D’ailleurs, Denis Baupin l'avait prédit : il allait faire vivre un enfer aux automobilistes.

Je rêve du vaste soulèvement populaire qui leur répondra : « c’est à vous que nous allons faire vivre un enfer ».

Puisque nous sommes en démocratie, du moins en théorie, j'ai usé de mon droit à la liberté d'expression en ouvrant un groupe sur Facebook, et dont voici l'adresse : http://www.facebook.com/group.php?gid=113303845359257&...

afin de réunir le maximum de gens également convaincus que ce projet est une catastrophe en puissance, qui nous fera détester encore davantage Paris pourtant plus belle ville du monde, qui deviendra effectivement un Enfer pour presque tous et le soi-disant « Paradis » de quelques-uns.

Dans notre époque qui ne croit plus aux utopies qui peuvent changer le cours des choses, et dans ma grande naïveté, j’espère réunir ici une véritable horde de mécontents, armés d’initiatives sérieuses et efficaces pour, qui sait, soyons fous, faire regretter à Delanoë jusqu'à la pensée même de l'idée qu’il a présentée sur RTL devant Jean-Michel Apathie, le mercredi 14 avril 2010.

Pour paraphraser le célèbre titre de Libé en 2001, je lance ce cri de guerre : "Bobo, le prolo aura ta peau!"

mercredi, 05 novembre 2008

10 idées de recyclage pour Deubelyou

tete de con.jpgClaquemuré dans la Maison Blanche, c'est à peine si on prononce son nom depuis hier, et si même on se souvient encore de lui... A dater d'aujourd'hui, George W. Bush a 77 jours devant lui pour mettre de l'ordre dans son CV -8 ans à la Maison Blanche, avec le bilan qu'on connaît...c'est du lourd-. C'est en janvier qu'il passera la main à son successeur Barack Obama, avec les clefs de la maison et toutes les casseroles à se nettoyer.

Maintenant, que va faire Deubelyou ? Fonder une ONG ou une association qui portera son nom pour s'occuper des enfants défavorisés (à commencer par les petits Irakiens) ? Passer une retraite paisible dans son ranch au Texas ? Aller à la messe tous les jours ?

Au Guardian, certains journalistes ont proposé quelques idées, et elles ne sont pas si mauvaises...

1/ Dictateur en Corée du Nord : à ce qu'il paraît, Kim Jong-il se porte assez mal, alors pourquoi pas aller dans une vraie dictature militaire, qui conviendrait très bien aux talents de W. ?

2/ Animateur de sa propre émission TV : "Friday Night with Dubya", ça claque non ?!

3/ Guide de son propre musée : c'est une tradition aux Etats-Unis où chaque président a sa "maison commémorative" dans sa ville de naissance. Qui mieux que Deubelyou peut parler de Deubelyou ? Présenter sa collection de chapeaux de cow-boys, ses clubs de golf, son troupeau de Scottish terriers (c'est comme les chihuahua de Paris Hilton, on ne les compte plus)...Bien sûr, il fera payer l'entrée.

4/Acteur de sa propre comédie musicale : si le film d'Oliver Stone est un succès, il est très facile d'envisager une transposition à Broadway, en supposant que Deubelyou puisse chanter. Sinon, il peut toujours remplacer Jerry Springer dans le "Jerry Springer Show". Imaginez la tête des gens.

5/ Ministre de l'Intérieur iranien : tiens, pourquoi pas ? Lorsque l'Iran était encore un protectorat anglais, la seule qualification requise pour occuper le poste était un faux diplôme délivré par le gouvernement britannique, selon son propre choix de personne. Or, Deubelyou a dans la poche deux VRAIS diplômes, de Harvard et de Yale : il est donc pour la première fois de sa vie, plus que qualifié pour le job. Problème : encore quelques esprits à convaincre à Téhéran.

6/ Présentateur des MTV World Music Awards : Deubelyou sait lire un prompteur et "peut" savoir s'habiller (à la différence de Lindsay Lohan). Ca peut marcher.

7/ Meilleur ami de Paris Hilton : attention, job à mi-temps. Paris est actuellement sur le marché des coeurs à prendre, elle cherche simplement23_bush_turkey_gl.jpg "quelqu'un de sexy, qui pourra s'occuper d'elle, et surtout quelqu'un de vrai, pas un traître qui la frappera dans le dos". Du Deubelyou tout craché. Par contre, la demoiselle cherche à Londres actuellement. Quel est le pourcentage de chances qu'a Deubelyou de réussir à la berner en prenant l'accent british ?

8/ Etre le colistier de Sarah Palin en 2012 : à charge de revanche pour les Républicains. Pourquoi ne pas s'allier à Sarah Palin, qui a tant plu et déchaîné les passions ? Hein, quelle bonne idée pour l'avenir du monde ! En fait, ce ne serait pas possible, en vertu du 12ème amendement de la Constitution américaine, qui stipule que "toute personne inéligible au poste de président ne peut être élue à celui de vice-président." Mais est-ce que Sarah Palin le sait ? Non, sans doute.

9/ Biographe de George Bush papa : si vraiment on ne veut de lui nulle part, George W. Bush pourra toujours aider son père à rédiger ses mémoires -ah, les soirées au coin du feu à se rappeler les bons moments passés avec la famille Ben Laden-...

Mais franchement, chers employeurs, pensez-y : il a encore tant à offrir.

Parlez-en ! :

He Made IT !

Ca y est c'est fait, depuis 5h ce matin, on le sait : Barack Obama sera le 44ème président des Etats-Unis, et le premier Afro-Américain à s'assoir dans le Bureau Ovale. Le moment est d'une importance historique hallucinante, personne ne pourra le nier : les Noirs ne peuvent voter aux Etats-Unis que depuis 1965, et il y a encore 50 ans, les Etats dits sudistes les pendaient haut et court.

Juste pour le plaisir, voici le début du premier discours d'Obama depuis son élection :

Réactions, analyses, réjouissances, liesse populaire, tout se bouscule depuis cette nuit tant attendue. Grande interrogation : est-ce que l'excellent candidat Obama, remarquable orateur, sera un président à la hauteur des espoirs qu'il a suscité ?

Réponse à partir de janvier, lorsque G.W Bush, qui appartient déjà à la poubelle de l'Histoire, passera la main à l'homme chargé de redresser un pays moribond.

Parlez-en ! :

mardi, 04 novembre 2008

Le Canard se mouille pour Obama

La rédaction du Canard Enchaîné l'a avoué : pour une fois, elle a voulu se fier aux sondages, d'ordinaire regardés de travers, et le journal qui paraîtra demain, n'a pas attendu les résultats pour être imprimé...et pour fêter la victoire de Barack Obama.

canard.gif

"L'Amérique n'a plus peur du noir" : ce sera la Une de demain. Le Canard risque cependant un gros "pan ! sur le bec" si McCain est élu.

"Le journal, en dépit de sa méfiance pour les sondages, avait pour une fois, et comme tout le monde, très envie d'y croire." Mais l'hebdo satirique ne tombe pas pour autant dans l'angélisme, faut pas rêver non plus : "Barack Obama n'est pas le Messie, ni un enfant de choeur. C'est un homme politique américain. Il est pour le port d'armes, pour la peine de mort et son programme est nettement moins élaboré que sa coûteuse campagne. (...) Mais quoi qu'il advienne, après le gâchis de son prédecesseur, l'arrivée d'Obama ne saurait pour l'immédiat être considérée que comme un vrai bonheur."

Je crois que tout est dit.

Parlez-en ! :

L'AFP donnait déjà Obama gagnant dimanche...Et si "Mac" était "back" ?

h-20-1289945-1224166087.jpgBug repéré par le bloggeur Luc Mandret dans une dépêche de l'AFP, parue dimanche 2 novembre, soit 48h avant le Jour J : "La victoire présidentielle du démocrate américain Barack Obama fait naître l'espoir en Amérique latine de relations apaisées avec le puissant voisin du nord, alors que le sentiment anti-américain s'y est accentué face à l'unilatéralisme de l'administration de George W. Bush."

"Le nouveau maître des Etats-Unis va en effet se trouver d'emblée confronté à un délicat contexte de tensions qui s'étaient accrues récemment entre l'administration Bush et une Amérique latine aux gouvernements majoritairement de gauche".

Signé AFP et repris en boucle par les médias, selon Le Post.fr.

Pas très malin de vendre la peau de l'ours, non ? D'autant qu'à l'heure actuelle (dans les 16h aux Etats-Unis), les démocrates ont plusieurs cauchemars :

- l'effet Bradley (du nom de ce maire de Los Angeles, afro-américain, qui s'était présenté au poste de gouverneur de Californie en 1982, donné largement gagnant et battu finalement par son adversaire républicain). Beaucoup d'électeurs n'avouent pas qu'ils ne voteront pas pour un Noir, une fois dans l'isoloir. Selon le JDD, cet "effet Bradley" pourrait faire perdre près de 6 points à Obama, par rapport au score donné dans les sondages.

- Perdre en nombre d'électeurs alors qu'il gagne en nombre de voix : le scénario d'Al Gore en 2000. Selon les uns (voir note sur Karl Rove), impossible, Obama gagnerait même en grands électeurs, et avec une large avance. Selon les autres, McCain ressert l'écart dans les Etats clés que sont la Virginie, l'Ohio, la Pennsylvanie et la Floride.

- que des votes soient contestés suite à des bugs ou des fraudes : on se souvient de la Floride en 2000, de l'Ohio en 2004.

- Et toujours les indécis : ils représenteraient entre 2 et 10% de l'électorat, mais en cas de résultats serrés, ils peuvent faire toute la différence. Et pas forcément en faveur d'Obama...

Encore deux heures pour avoir les premières vraies estimations...

Parlez-en ! :

Quand même le stratège de Bush prédit une victoire d'Obama

Interviewé sur CNN, Karl Rove, le conseiller et stratège de George W. Bush, prédisait une victoire d'Obama. Il est même allé jusqu'à dire que le candidat démocrate pourrait l'emporter avec 338 grands électeurs contre 200 pour McCain, ce qui serait la victoire la plus large depuis Bill Clinton face à Bob Dole en 1996.

De fait, les derniers sondages des médias américains donnent Barack Obama gagnant, avec entre 2 et 9 points d'avance sur son adversaire. Partout, on essaie de calmer les démocrates inquiets d'une défaite de justesse, comme en 2000 et 2004, ainsi sur le Huffington Post, blog à tendance archi démocrate.

Sur cet autre blog "tendance branché" qu'est le Daily Beast, on se demande carément si, en vertu des 40 millions de vote anticipés qu'a reçu Obama, ce ne serait pas déjà tout cuit.

D'un autre côté, les embrouilles ont commencé, en Virginie par exemple, où à Richmond, une panne des machines électroniques a stoppé net les votes pendant près de 3/4 d'heure : les bureaux n'avaient pas prévu de bulletins papiers classiques en cas de bug ou de coupure électrique...

Parlez-en ! :
 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu