Avertir le modérateur

mardi, 07 octobre 2008

"Sarah Palin est une offense au féminisme"

570704.jpgUn article d'une étudiante en sciences politiques actuellement en Pennsylvanie (Etats-Unis), donc en pleine campagne électorale. Au détour d'un cours de "women's studies", elle a voulu livrer son opinion sur notre société basée sur la différenciation sexuelle, et la méfiance à l'égard des femmes manifestant trop de caractères masculins (ambition, caractère, autorité, autonomie...).

Et ce à travers l'exemple de Sarah Palin, choisie comme co-listière par John McCain pour séduire une frange de l'électorat bien précise : les femmes, au foyer de préférence, conservatrices, et leurs maris tout aussi conservateurs. Opposition flagrante avec une Hillary Clinton présentée comme "froide, raide et sans émotion", mais brillante oratrice, intelligente et progressiste.

Envers Sarah Palin, le président pakistanais se permet une remarque que bon nombre d'hommes jugeront simplement "sympa" : il lui aurait dit "vous êtes vraiment plus belle en vrai, je pourrais vous faire un câlin". Juste "sympa" ou macho ? Peut-on s'adresser ainsi à une femme qui brigue finalement la place de N°2 de son pays ? Ne s'arrête t-on finalement qu'au physique, perpétuellement ?

Vidéo de la séquence "humour" du président pakistanais Zardani, qui depuis s'est pris une fatwa pour "flirt avec Sarah Palin"...

Une opposition flagrante est ensuite exposée face à une Hillary Clinton présentée comme "froide, raide et sans émotion", mais brillante oratrice, intelligente et progressiste. Sarah Palin est au contraire plus "avenante" mais incapable et même idiote.

"L'une est belle mais idiote, et elle passe mieux; l'autre est intelligente mais paraît froide, on la dénigre" : c'est un peu sur ce problème que s'articule l'article de cette étudiante, ouvert aux opinions mais franchement intéressant.

Voici enfin le lien de l'article, bonne lecture !

lundi, 08 septembre 2008

"Sarah Baraccuda" : une fort sympathique nana ?

15417934.jpgDepuis son discours lors de la convention républicaine, Sarah Palin est la nouvelle star américaine, une "future Margaret Thatcher" pour le Wall Street Journal (au passage, ce n'est pas forcément flatteur, tout dépend du point de vue où l'on se place !). La gouverneure de l'Alaska, co-lisitière de John McCain a reboosté les troupes républicaines, endormies par le discours conventionnel de son leader, à tel point qu'elle fait la couverture du Vogue américain et surtout, qu'elle permet à McCain de devancer Obama de quatre points (50% contre 46%) dans un dernier sondage publié par USA Today/Gallup.

Ancienne reine de beauté (1ère dauphine de Miss Alaska dans les années 80), elle se décrit elle-même comme un pitbull "avec du rouge à lèvres" et se veut une adversaire acharnée d'Obama. Même si ce dernier a fait, de l'avis général, un bon choix avec Joe Biden pour s'assurer une crédibilité sur les questions internationales, avec cette nana-là, Barack a de quoi se faire des cheveux, car elle réunit toutes les qualités pour plaire à l'Américain moyen.

A Star is Born

John McCain a voulu faire mentir ceux qui le traitaient de vieux ringard, et se démarquer de son adversaire Obama en prenant une femme à ses côtés. Et quelle femme ! Surnommée "Sarah Baraccuda" au lycée pour sa pugnacité au basket, elle ne l'a pas abandonnée sur les parquets. Elle a totalement éclipsé le leader républicain lors d'un discours de 3/4 d'heures, suivi par 37 millions de téléspectateurs, alternant traits d'humour et attaques cinglantes contre le candidat démocrate:

Un passé "bien sous tous rapports"

1874190303.jpgNée en 1964, d'un père prof de sciences nat (aucune donnée sur le métier de sa mère), Sarah Palin, c'est l'Américaine modèle : mariée, cinq enfants, chrétienne intégriste, super joueuse de basket au lycée (d'où elle tire son surnom "Sarah Barracuda"), aime la chasse et les hamburgers à la viande d'élan (elle aurait un congélateur remplie de barbaques en tous genres).

Pas si garçon manqué que ça, elle fait des concours de beauté, est élue Miss Wasilla en 1984, et termine 1ère dauphine de Miss Alaska. Après avoir obtenu un diplôme de journalisme, profession qu'elle exercera durant deux ans comme commentatrice sportive (ah oui au fait, c'est une "hockey mom", par opposition aux "baseball mom" (en Alaska, on pratique plus volontiers les sports de glace, logique), c'est-à-dire ces mères modèles qui accompagnent leurs gosses au sport et s'en font un devoir), Sarah Palin sera élue à 28 ans conseillère municipale à Wasilla, petite ville près d'Anchorage. Elle en sera la maire de 1996 à 2002, puis la plus jeune gouverneur de l'Alaska, et la première femme, en décembre 2006.

Des convictions politiques de Redneck

1606784032.jpgC'est très simple : Sarah Palin est contre tout, et pour quelques choses primordiales. Opposition absolue à tout cas d'avortement (même en cas de viol ou d'inceste), contre les cours d'éducation sexuelle à l'école, contre le mariage homosexuel, et contre même, le fait d' accorder les mêmes droits aux gays qu'aux hétérosexuels. Etant membre de la NRA (National Rifle Association), elle est contre toute limitation ou interdiction du port d'armes. Elle conteste enfin la responsabilité de l'homme dans le réchauffement climatique.

Par contre, elle est pour l'abstinence jusqu'au mariage (vu sa situation, c'est en tout cas raté pour sa fille, voir plus bas); pour que la thèse du créationnisme (la Création du monde selon la version biblique) soit enseignée à l'école; pour la peine de mort, et même pour l'indépendance de l'Alaska ! Sur ce dernier point, disons qu'elle est très proche du Parti de l'Indépendance de l'Alaska (AIP), qui demande la sécession de l'Etat et dont le slogan est "L'Alaska aux Alaskais". L'AIP a révélé qu'elle en avait été membre, puis qu'elle s'était rétractée en disant avoir commis "une erreur". Son mari en a été un membre actif pendant 7 ans.

Contre George W. Bush en 2000, elle a soutenu un candidat ultra-nationaliste d'extrême droite, Pat Buchanan.

Les dernières rumeurs

Le zénith ne pouvait pas durer longtemps : à peine le monde eut-il le temps de découvrir Sarah Palin à la convention républicaine, qu'on lui sortait déjà des squelettes du placard. Premier coup de canif dans le contrat de cette bonne mère de famille ultra chrétienne : sa fille Bristol, 17 ans, est enceinte des oeuvres de son petit ami. C'est mal. Ils ne sont pas mariés, c'est donc très mal. Ricanements du côté des démocrates, que Sarah Palin accueille tranquillement : sa fille épousera au plus tôt son petit ami, c'est déjà dans les rails.

Pas de paniques, d'autres casseroles sortent régulièrement. Le Wall Street Journal, pourtant peu soupçonnable de tendance démocrate, révèle que Sarah Palin a fréquenté pendant 20 ans la "Wasilla Assembly of God". Ses fidèles pensent que nous sommes entrés dans la fin des temps depuis la création d'Israël (donc depuis 1948 soit 60 ans, attention ils sont précis), aussi se préparent-ils raisonnablement à l'Apocalypse. Comme chez tous les fanatiques, quels qu'ils soient (un "fan" est un fanatique, étymologiquement parlant), l'hystérie collective et la transe ne sont pas exclus. Charmants amis qu'elle avait là, notre Sarah.

1344721919.jpgY'en a un peu plus, je laisse ? Sarah Palin est l'objet d'une enquête parlementaire concernant un éventuel abus de pouvoi dzr. La gouverneure aurait fait virer l'ancien chef de la police d'Anchorage (Alaska), Walt Monegan, sans motifs apparents. Celui-ci avait refuser de mettre à la porte l'officier de police Mike Wooten. Précision : cet officier de police se trouvait être son beau-frère, alors en plein divorce délicat avec la soeur de Sarah Palin...

Et ce ne serait pas la première affaire de licenciement abusif reproché à la dame...ABC News a envoyé une équipe enquêter sur place, à Wasilla, dont voici le reportage :

 

En somme, pourquoi elle ?

1833368143.jpgC'est une femme, donc susceptible de rassembler les déçues d'Hillary. Nulle part dans sa biographie néanmoins, est mentionné un quelconque fait pour la défense de la cause féministe (être anti-avortement en même temps, donne une bonne indication de ce que doit penser Sarah Palin en matière de féminisme).

Issue d'un milieu modeste, avec un mari membre du syndicat sidérurgiste, c'est une bonne mère de famille classique.

Elle est nouvelle en politique, ce qui plaît à ceux qui souhaitent le changement.

Elle fait partie de cette droite extrémiste, susceptible de rallier les ailes les plus dures des républicains.

Néanmoins, certains journaux comme le Washington Post ou le New York Times, remarquaient à juste titre que briller lors d'une convention déjà toute acquise, avec un discours écrit par un ancien conseiller de George W. Bush et lisible sur prompteur, c'est plus simple qu'une impro en face d'une foule dubitative...En clair : Sarah Palin doit encore faire ses preuves pour convaincre les quelques 315 millions d'Américains, mais il est évident qu'elle a permis à John McCain, à deux mois du scrutin décisif, de se sentir muni d'une bonne carte à jouer.

 

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu