Avertir le modérateur

lundi, 10 octobre 2011

Ca m'fait plus marrer... L'humanité.

Lecteur, je sais ce que tu es déjà en train de te dire. Encore un (une en l’occurrence) de ces fatalistes allumé(e)s qui, parce qu’ils sont tombés sur un taxi fou, que leur voisin de palier les a gonflé avec son reggae et qu’il y avait un os dans les McNuggets du McDo, parce que leur rame de métro a mis 5 min de plus à les ramener à leur 3-pièces bourgeois et parce que le départ à la retraite se fera 2 ans plus tard, décrètent à la fin de la journée, une fois affalés devant la télé, que décidément, l’humanité, c’est de la merde.

Eh bien lecteur, tu as… un petit peu raison.

Bien que je n’ai pas vécu aujourd’hui l’un des cas énoncés plus hauts, je me suis affalée dans mon bain (où je crapote toujours) en décrétant que l’humanité ne me faisait plus marrer. Laisse-moi te raconter une parabole qui, je l’espère, te permettra de mieux comprendre les raisons d’une telle déclaration.

J’ai passé, figure-toi, un weekend à la campagne près de Mulhouse, charmante région où l’on sent nettement la proximité de l’Allemagne, non seulement grâce aux noms à consonance assez éloignée de la douceur latine, mais aussi grâce à un respect de l’ordre établi, des lois et du quand-dira-t-on qui tue dès la naissance toute velléité de rébellion auprès de la jeunesse locale. On y aime le gibier à poil et à plumes, on y emploie des expressions d’avant moi, et y on revendique un côté suisse-allemand y compris dans l’accent traînant. Ajoute à cela un temps humide, (donc, en un mot, pourri), et tu comprendras que cette région ne dispose guère à l’amour universel.

Je faisais donc, en cette charmante région, un reportage sur une sorte de SAV pour maîtres et chiens. Ne rigole pas trop vite cher lecteur. C’est un véritable creuset de l’âme humaine et des comportements de notre espèce. Car loin d’avoir assisté à un défilé de Josiane emperlousées accompagnées de leur shih tzu ou de leur chihuahua caractériels qui pissent partout et rongent leurs pantoufles, j’ai plutôt vu un régiment de malinois, golden retrievers géants et même bergers d’Asie (chiens absolument introuvables et qui ont pour fonction quasi génétique de garder les chèvres dans le Caucase, en gros), tous plus tarés et hystériques les uns que les autres, mal-être largement compréhensible lorsqu’on observait d’un coup d’œil à peine aiguisé leurs maîtres aussi débordés qu’abrutis et, pire que tout, en plein déni de tout échec et de toute responsabilité. Des chiens tellement au bord de la crise de nerfs que certains cas semblaient glisser lentement mais sûrement sur la pente fatale qui mène à l’étiquette « chien dangereux », et donc candidat possible à l’euthanasie.

ca-mfait-marrer-lhumanite-L-wNNK9_.jpeg

Le célèbre Tinkerbell de Paris Hilton, sur le point de se suicider (crédits : Southpark)

SAV pourquoi ? Parce que le malheureux éducateur canin présent pour essayer d’aider ces cas sociaux s’entendait plus ou moins dire : « mon chien ne marche pas, changez-le moi ». Cruel aveu du maître
« trahi » par son compagnon le plus fidèle, qui mord la main même qui le nourrit, qui le caresse…  alors qu’il en a fait un jouet abêti auquel on nie toute sa nature d’animal. Et qui n’hésitera pas à s’en débarrasser s’il déraille un peu trop fort, alors qu’il est, lui, son maître, le plus souvent, l’unique responsable.

Rarement, cher lecteur, je n’ai vu réunis en deux jours et en un seul endroit une telle indigence intellectuelle et un manque de bon sens qui ferait rougir Descartes, tout penaud d’avoir énoncé sa putain de phrase à la con sur le sujet. Anthropomorphisme, inconscience, inconséquence, déni total de responsabilité et du caractère gravissime de certains événements, rapports hiérarchiques avec un animal à faire fantasmer un légionnaire… et j’en passe. Un tel concentré de connerie et d’individus finis au pipi au mètre carré a fini par écœurer les quelques personnes un peu élaborées de l’assemblée, au point que le retour en avion à Paris n’a pas été planant, et a même mis un coup sur la calebasse à tout le monde.

Réflexion faite une fois dans le zinc : les ¾ des gens sont cons. Les gens cons sont dangereux. Les gens cons se reproduisent. En plus.

Car là, cher lecteur, tu rigoles en te disant que ce n’était qu’une histoire de toutou mordeur. Ne rigole pas trop vite. Car le crétin qui promène sa bite au bout de la laisse peut être le même qui te fera une queue de poisson et t’enverra dans le décor parce que son ego est en jeu. Le même qui projettera ses frustrations sur ses enfants et les rendra malheureux (et ce n’est, encore, que le scénario le plus « light » possible). Le même qui votera à la tête du client et installera peut-être une dictature sans que tu l’ais souhaité. Vois avril 2007.

Coup d’œil sur mon voisin de siège qui lisait le Libé du weekend : Sarko encore et toujours, les forêts de la planète qui disparaissent, un médecin rwandais accusé d’être un génocidaire, ah tiens, la page des décès du jour… Et cette réflexion subsidiaire : dans ce monde corrompu jusqu’à l’os, où l’on érige la connerie en valeur sûre (exemple avec la pub Diesel), en quoi peut-on encore croire ?

Quand les cons mènent le monde, quand la course à l’abîme ne va pas en ralentissant, quand tous les dérivatifs/palliatifs que sont le sexe, la drogue, la télé, le mariage ne fonctionnent plus, quand tous les idéaux se sont effondrés : en quoi peut-on encore croire ?

Faut-il penser, comme le poète niais de Moulin Rouge en 2001 (avant le 11 septembre), qu’il faut croire en la Beauté, en la Vérité et en l’Amour ? Et après tout, qu'est-ce que c'est ?

J’ai, cher lecteur, un avis très personnel sur la question, et il tient en trois lettres. Mais il pourrait paraître abominablement individualiste, et comme j’aimerai susciter ta réflexion et tes propositions, je te laisse le choix des armes.

Desproges disait : « Plus je connais les hommes, plus j’aime mon chien. » Cela, en effet, aurait été rendre service aux malheureux que j’ai vu ce weekend. Bien que très pessimiste ce soir, je pense que ce n’est, cependant, pas complètement rendre service aux hommes. Même si, par moments, « tuer tous les imbéciles simplifierait tellement les choses… »

ca-mfait-marrer-lhumanite-L-R1W_n7.jpeg

Merci à Pierre-François Lacenaire, criminel devant l'Eternel, pour la justesse de cette chute presque "imaginaire" (extrait du film Les Enfants du Paradis de Marcel Carné, 1944).

mercredi, 16 septembre 2009

Mambo : 6 mois de prison ferme pour la jeune femme accusée

200909161721_zoom.jpgPapier actualisé le 16 septembre 2009 :

Le jugement est tombé hier pour "la tortionnaire de Mambo" : 6 mois de prison ferme et 6 mois avec sursis. La jeune femme de 22 ans, qui a aidé à brûler le chien, risquait cependant 3 ans de prison ferme. Au tribunal de Perpignan, 200 personnes se sont pressées pour assister à ce procès, auquel même Mambo, toujours sous bandages, était présent, "car c'est sa place en tant que victime", a estimé le procureur.

Aurélie, 22 ans, est décrite par les journalistes assistant à l'audience comme ayant "le physique et le mental d'une adolescente de 16 ans". En survêtement noir, cette jeune plongeuse en fin de contrat a plaidé son innocence. Christian Goutorbe, de la Dépêche du Midi, cite les échanges entre l'accusé et l'avocat général :

« Lorsque je suis allée chercher le chien, je ne pensais pas qu'ils allaient le brûler. Au moment où cela s'est produit, je n'étais plus là » explique-t-elle avec maladresse. « Faux » reprend l'avocat général Miquel. « Vous avez menti pendant les premières heures de garde à vue et vous mentez encore aujourd'hui. Vous saviez que Jérémie (le mineur de 17 ans également accusé, ndlr) avait aspergé le chien avec de l'essence. Et vous étiez tout près de l'action puisque vous êtes capable de la décrire très précisément. Ce que vous avez fait cette nuit-là est barbare et lamentable » assène l'avocat général.

Juste avant lui, les questions et les lectures des pièces du président Castaing avaient permis de remonter le fil de cette histoire scabreuse. Jérémie asperge le chien d'essence. «Tout le monde s'est mis à rire lorsque le chien a pris feu » raconte Aurélie. Elle aussi a ri. « Pas longtemps » précise-t-elle. Elle écope donc d'une « peine exemplaire» selon la présidente de la SPA.

Correction faite par rapport aux précédentes informations, le procès de "Jérémie" se tiendra le 17 décembre prochain, et l'on précise déjà que son casier judiciaire était déjà bien fourni avant cet acte de cruauté.

Le martyr devenu star

La presse souligne partout que la notoriété de Mambo atteint des sommets inégalés depuis Lassie ou Rintintin. De nombreuses personnalités auraient envoyé des dons : Michel Drucker aurait envoyé 800 euros au siège de la SPA à Paris. On murmure le nom de Zinedine Zidane et de certains politiques. Sans oublier Alain Delon, cité dans l'article précédent, Brigitte Bardot et la SPA. Où s'arrête la réalité, où commencent la fiction et les rumeurs... Peu importe pourrait-on dire. Tout le monde s'est réjouit du bon état de santé de Mambo, qui s'améliore de jour en jour. Comme le souligne une consoeur du Figaro, "il n'aura plus à souffrir que les affres de la médiatisation".

(Photo : Mambo dans les bras de Virginie Pocq Saint-Jean, présidente de la SPA - Crédit la Dépêche du Midi)

......................................................................................................................................................................................

Article du 15 septembre 2009 :

C'est aujourd'hui que la jeune femme de 22 ans, accusée de complicité pour avoir brûlé le chien Mambo, le 10 août dernier à Espira de l'Agly, va être jugée au tribunal correctionnel de Perpignan. Le mineur de 17 ans, principal accusé, sera jugé le 17 septembre. Tous deux encourent trois ans de prison pour leur acte de cruauté.

DIVERS vpsj 005.jpg

Certes, la mobilisation autour de Mambo, devenu un véritable symbole, est importante, et nombreux sont ceux qui réclament une peine exemplaire, "à la mesure de la gravité de l'acte", comme le souligne Dany Goizé, la future adoptante du chien. Mais le procureur de la République à Perpignan, interrogé par le Post.fr, donnait une toute autre idée du possible jugement :

"Le jeune mineur de 17 ans, principal auteur des faits, reconnaît et regrette, mais est bien incapable d'expliquer pourquoi il a fait ça. Il risque trois ans de prison et peut bénéficier d'une excuse de minorité. La jeune fille de 22 ans, complice des faits, ne savait pas ce que son ami comptait faire. Elle l'a aidé malgré elle, elle est traumatisée d'avoir indirectement participé à cet acte barbare. En théorie, elle risque également trois ans de prison pour complicité et, comme elle est majeure, ne pourra pas bénéficier d'une excuse de minorité."

Il y a dans ces paroles toutes les raisons de s'inquiéter, ou plutôt, de ne pas être étonné. Des expressions comme "excuse de minorité", quand on est à un an de la majorité, et que bien souvent, on en sait tout autant qu'un jeune adulte de 25 ans, ou comme "elle l'a aidé malgré elle", sonnent presque comme des insultes et donnent de la justice, à la complaisance suspecte, une piètre image.

Ne rêvons pas : malgré la colère populaire et la mobilisation générale, y compris de personnalités (Alain Delon aurait fait envoyé son vétérinaire personnel pour soigner Mambo), il est plus que probable que les deux accusés, y compris la personne majeure, se verront attribuer une peine symbolique, mais pas dans le sens attendu. Avec des "excuses de minorité" et autres faiblesses psychologiques invoquées, il est fort à parier que les deux accusés s'en sortiront sans y laisser trop de plumes.

Je ne vais pas faire le procès de la justice avant même que le procès des deux accusés ait commencé et qu'un jugement ait été rendu, mais j'avoue mon pessimisme. A ceux qui attendent un châtiment presque médiéval, je serai tentée de répondre : "Passez votre chemin". Nous risquons fort d'entendre un verdict des plus cléments. La question que je me pose volontiers : "Pourquoi une telle indulgence ?" Je ne suis malheureusement pas assez calée en matière judiciaire pour apporter une réponse.

La suite donc au prochain épisode.

Pour "manifester" :

Vous pouvez signer la pétition en ligne, déjà 11 000 signatures recueillies pour Mambo.

Pétition : Justice pour Mambo

Vous inscrire sur le groupe Facebook, passé de 3000 à 10 000 membres en une semaine, qui vous donnera des informations régulières.

vendredi, 04 septembre 2009

Mambo : succès et santé grandissants

DIVERS vpsj 012.jpg

Vous avez été très nombreux à réagir à l'histoire de Mambo, ce petit croisé pinscher incendié sur la place d'Espira de l'Agly. Voici quelques nouvelles.

Aujourd'hui, d'après les nouvelles reçues par l'intermédiaire de la présidente de la SPA, Mambo va bien mieux... Sa douleur est bien gérée, il boit, mange, n'a même pas peur des manipulations pour le soigner. Il fait presque la fête aux personnes qui s'occupent de lui. Il aurait même fait ses premiers pas le 27 août dernier. L'ablation de sa queue -qui a servi de mèche aux deux inculpés pour y mettre le feu- n'est plus envisagée comme c'était le cas il y a encore quelques semaines. Et l'euthanasie n'est désormais qu'un méchant souvenir.

Mambo reste encore faible évidemment, et aura besoin de plusieurs mois de soins intensifs. De l'avis des vétérinaires qui s'en occupent, il gardera probablement des séquelles graves toute sa vie, comme une difficulté à se mouvoir et une sensibilité au soleil. Mais il semble tiré d'affaire pour ce qui est de sa vie. La personne qui l'a recherché dans tout le village et qui l'a mené au dispensaire, Dany Goizé, par ailleurs bénévole de la SPA et responsable des enquêtes dans cette région, s'est portée volontaire pour l'adopter dès que sa santé le permettra.

Un soutien national

Depuis le 10 août, date du drame, l'affluence de soutiens ne fait que s'amplifier à travers la France à l'égard du petit chien martyr. Entre

DIVERS vpsj 021.jpgles manifestations, les envois de dons, de matériel vétérinaire, de médicaments, de jouets et de peluches, de courriers, et même la création d'un groupe sur Facebook, qui compte déjà 5334 membres, Mambo a acquis une réelle notoriété et est devenu le symbole des animaux abandonnés.

Virginie Pocq Saint-Jean, la présidente de la SPA, remercie chaleureusement toutes les personnes qui se sont portées volontaires pour adopter Mambo. Elle souligne cependant que le mieux à faire, c'est de ne pas abandonner son animal, au risque de le livrer aux accidents et aux tortures de ce genre.

En ce qui concerne les deux prévenus de 17 et 22 ans, le procès de la fille, majeure et accusée de complicité, aura lieu le 15 septembre à 14h au tribunal correctionnel de Perpignan, où beaucoup de monde est attendu. En ce qui concerne le mineur de 17 ans, après vingt-quatre heures de garde à vue, il a finalement été mis en examen pour sévices graves envers un animal par le juge pour enfants puisqu'il est mineur. Il  n'a pas été incarcéré comme le souhaitait à un moment donné le parquet de Perpignan puisque la peine encourue (deux années d'emprisonnement) est inférieure à trois ans. Le placement au foyer a été refusé par le juge des libertés. Il a finalement été laissé libre sous contrôle judiciaire au domicile de ses parents avec interdiction de sortir la nuit.  Il comparaîtra devant le tribunal correctionnel de Perpignan en décembre prochain.

Pour relire le précédent article sur le drame

lundi, 22 décembre 2008

Le chien de Bush vous souhaite un Joyeux Noël !

bush_barney.jpgC'est une tradition instaurée depuis 2002 à la Maison Blanche : Barney, le célèbre Scottish Terrier des Bush, souhaite de joyeuses fêtes de fin d'année aux Américains, par l'entremise d'une vidéo publiée sur sa page Web spéciale.

Le Washington Post décrit ainsi le cru de cette année, auquel participent des personnalités sportives comme le champion de natation Michael Phelps ou la gymnaste Nastia Liukin : "Lors d'un rêve fantasmagorique, Barney rêve qu'il participe aux Jeux Olympiques de Pékin et qu'il rencontre la gloire, jusqu'au moment où le président Bush le réveille en lui demandant de mettre la main...à la patte pour installer les décorations de Noël.
'Barney, réveilles-toi mon gars. On a du boulot, pas le temps de faire la sieste !
"

Fantasmagorique en effet, surtout lorsque l'on regarde la qualité de l'animation faisant office de "rêve" : La plupart des journalistes ne se remettent pas de l'image d'un Barney s'essayant à des performances gymnastiques...
uh_bush_barney.jpg
Mais comme le précise le L.A Times, ça ne vaudra jamais les performances des années précédentes, où l'on comptait comme guest-stars Tony Blair, le secrétaire d'Etat au Trésor Henry Paulson ou encore la star de country unanimement adorée aux Etats-Unis, Dolly Parton. Un brin persifleur, le quotidien de la côte Ouest signale les apparitions des jumelles Bush, Jenna et Barbara, en priant "par tout ce qui est sacré, qu'elles n'essayent pas de se lancer dans une carrière d'actrice".

Ne surtout pas rater le générique de fin sur fond de musique country : on sent que l'arrivée d'Obama est proche et que Mr. Bush pense déjà très fort au Texas.

Voici le lien direct vers la vidéo de ce cher Barney...

 

 

 



jeudi, 11 décembre 2008

Facebook, la SPA et la Fédération...du lancer de chiots

Avec Internet, le monde progresse...Ou pas. Le titre de cette catégorie s'applique plus que jamais avec cette info qui commence à circuler sur le Net.

Parmi les milliards de groupes que l'on peut trouver sur Facebook, on pouvait, il y a encore 24h, dénicher une "perle" de connerie comme celle-ci : la Fédération Française du lancer de chiots. Après celles du lancer de nains, de cochons, celle des chiots.

SPA Facebook.jpg

40 000 affiliés selon le descriptif, un "sport-extrême" que l'on pratique le weekend, en semaine, en vacances, pour aller plus loin dans le dépassement de soi. Le groupe, lui, ne compte "que" 350 membres, ce qui fait déjà un bon paquet de cons.

Autant dire que la SPA n'a pas attendu longtemps pour réagir :

« Internet peut être la pire ou la meilleure des choses. Il est alarmant que de tels groupes, comptant exercer des activités de mauvais goût puissent se créer ainsi sur Facebook. Il y a un véritable problème de société. La SPA ne peut que désapprouver la création d'un tel groupe et demande à Facebook de le fermer dans les plus brefs délais. Les animaux une fois de plus font les frais du malaise d'une société en perte de repères, c'est inacceptable et nous devons réagir ! Facebook devrait peut être controlé un peut plus sérieusement les groupes pour éviter des incidents comme celui-ci."

post.jpgLa célèbre association a écrit une lettre au PDG de Facebook, que vous pouvez lire sur le site de la SPA, et se déclare prête à aller "jusqu'à manquer d'humour, si cela était le but."

De leur côté, les fondateurs du groupe se réclament du second degré et déplorent que la SPA n'en est pas...Mais à ce niveau-là, c'est du 10ème degré ! Néanmoins, suite à la demande de la SPA, le créateur du groupe ne semblait guère se faire d'illusion : "Connaissant la grande hardiesse légendaire du bien-pensant "soyons lisses" Facebook, il ne fait que peu de doute, malheureusement" que le groupe va être supprimé".

 

RECTIFICATIF :

Après de meilleures recherches, il se trouve que le groupe est toujours accessible sur Facebook, à cette adresse. En somme, la réponse du réseau social commence à se faire attendre. Par ailleurs, le buzz a sans doute stimuler les consciences puisque le groupe compte 846 membres, soit le double en 48h !

Néanmoins, c'est près de 2000 personnes de plus, membres de Facebook, qui trouvent ce groupe plus que limite et expriment leur indignation.

L'affaire sera t-elle portée devant la justice en cas de non-fermeture ? Contactée, la SPA n'envisage pas cette solution, mais pense que le site fermera incessamment sous peu. En effet, Facebook a déjà connu des précédents s'étant soldés par la fermeture des groupes. Le nouveau bureau commercial de Facebook en France n'a pas souhaité commenter cette affaire, qui d'après les personnes contactées concerne en premier lieu le service juridique du groupe Internet situé aux Etats-Unis.

Un petit aperçu du feu groupe...en photo et en texte:

Lancer.jpg"Chers confrères, consoeurs, lanceurs, lanceuses de chiots de toute s formes, de toutes régions, de tous patois.
L'heure est grave !!
La SPA a très sérieusement jugé notre sport incompatible avec des valeurs archaïques à la grand-papa (voire, vichystes, voire d'extrême-gauche) qu'elle prône, et entend nous empêcher de pratiquer ce noble sport séculaire qu'est le lancer de chiot !
SCANDALEUX !
!"

Sympathique non ? Ce sont sûrement les mêmes qui trouveront très drôle de créer un groupe du genre "Fédération française de ratonnades"...

En attendant, ils vantent déjà les mérites d'un groupe "esthétique" visant à reconnaître la beauté de la moustache d'Hitler, ou d'un autre qui tente une contre-attaque : "Groupe destiné aux gens trop cons pour comprendre le second degré." On vous l'a dit, à ce niveau-là, c'est du 10ème degré !

Précision : l'article n'est en effet pas très clair sur un point. Chers amis commentateurs, rassurez-vous, j'ai bien compris à l'instant même où j'ai pris connaissance de cette histoire, que ce n'était qu'une blague de potache. Je n'ai pas pris ça au premier degré. J'ai juste pris le parti de dire que je ne trouvais pas ça drôle. Je le rappelle ce blog est un blog d'OPINION. Après, j'adore les Nuls, les Monty Python et le Air Guitar (qui en a pris pour son grade sur un même module de commentaires, chez Libé Next), ça ne change rien au fait que cette blague-là, je la trouve très moyenne et surtout révélatrice d'un profond malaise.

Enfin un rappel à l'usage de tous : tant que vous n'allez pas jusqu'à la prise à parti et l'insulte, vous pouvez bien sûr vous exprimer ici. Et pas de langage SMS, que tout le monde puisse vous lire.

mercredi, 10 décembre 2008

Surréaliste : un chien sauve un congénère en pleine autoroute

Qui a dit que les animaux n'avaient pas de sentiments ? Mardi dernier, un chien est heurté par une voiture sur l'autoroute la plus fréquentée de Santiago du Chili. Rien d'original pour l'instant...Jusqu'à ce qu'un autre chien vienne à la rescousse, au péril de sa vie, pour dégager son camarade. Les voitures roulent à plus de 100 km/h, rien à battre ! Le chien parvient jusqu'au blessé, le tire sur le bord de la route...

Le personnel de l'autoroute est arrivé malheureusement trop tard pour sauver le premier chien : celui-ci a succombé à ses blessures.

Néanmoins, l'histoire a bouleversé tout le pays, et les médias ont rendu la vidéo publique lundi. La voici :

Un chien sauve un chien accidenté de la route

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu