Avertir le modérateur

vendredi, 05 juin 2009

La planète des hommes

fbcdb32a-519a-11de-9cd2-91f19c188fe0.jpgAujourd'hui 5 juin, journée mondiale de l'écologie (j'ai horreur du principe des "journées de", mais c'est juste pour situer le contexte), le film de Yann Arthus-Bertrand, "Home" sort sur les grands et petits écrans (sur France 2), et notamment sur le Web, en accès gratuit, mais également sur des écrans géants (au Champ de Mars à Paris, à Londres et à New York), et en DVD.

Vous pouvez le suivre ici (eh oui les intégrations ont été supprimées "sur demande")...Je croyais que le film devait avoir la plus large diffusion possible notamment gratuite ?

Produit par Luc Besson (producteur de la trilogie des Taxi) et EuropaCorp, Home a été financé par François-Henri Pinault, le patron du groupe de luxe mondial PPR qui a déboursé 12 millions d'euros. Il a nécessité plus de deux ans et demi de tournage en hélicoptère dans plus de 50 pays et donné lieu à 500 heures de rush, ramenées à 2 heures pour le cinéma et 90 minutes pour la télévision.

Loin d'être un film sur la pollution, "Home" est selon l'avis de son auteur, un film sur la Terre, sur les humains et leur consommation qui la menace. "La beauté crée de l'émotion et fait réfléchir, explique Yann Arthus-Bertrand. Le message porté par ce film est extrêmement important, car il met en évidence la question de la survie. Sans nous en rendre compte, molécule après molécule, nous avons bouleversé l'équilibre climatique de la terre. Il ne reste plus que dix ans à l'humanité pour inverser la tendance."

Des parrains célèbres, dont Al Gore, Prix Nobel de la paix et auteur d'Une vérité qui dérange, ont apporté leur caution scienti fique au film. Mais Yann Arthus-Bertrand s'est heurté à l'hostilité de certains pays, dérangés par sa caméra inquisitrice. La Syrie et Dubaï n'ont pas souhaité lui ouvrir leurs frontières. L'Inde a conservé la moitié de sa pellicule et la Chine a levé sa censure in extremis. L'Argentine l'a retenu une semaine sous un prétexte fallacieux. Preuve que le photographe écolo met souvent le doigt là où ça fait mal.

On déplore cependant que les solutions proposées ne prennent que cinq minutes du film.

N'oubliez pas de le voir ce soir sur France 2 à 20h50, ça vaut le détour quand même, et puis ça change des Experts ou de P.J (ah non merde ça s'est fini la semaine dernière ;) )

 

vendredi, 17 avril 2009

Hugh Jackman à Paris : simplement mortel

05.jpgY'a pas à dire : le grand écran grossit. Tout. Non seulement les points noirs et les poils dans les oreilles, mais aussi l'aura, le charisme, la fascination des gens. Il y a des stars sympas, certes, mais quand on n'a pas l'opportunité de leur parler, on a l'impression de simplement contempler une belle statue, ou un automate qui fait son show. Un bel homme, quoi, mais pas encore une légende.

A l'heure où je vous parle, Hugh Jackman a déjà fait un passage éclair sur le plateau de Marie Drucker sur France 2, pour présenter son nouveau film "X-Men Origins Wolverine". Il dit aimer la littérature, la philo, la France, le vin et les croissants...Et quand il salue la journaliste à la fin de l'entretien, il la regarde droit dans les yeux en disant, en français "merci Marie". Quel homme. 

Mais deux heures plus tôt donc, vers 17h35...Eh bien Mister Hugh était venu faire ce qu'on appelle dans le métier un "photo call", un truc très con, où les photographes attendent trois plombes la star qui se fait désirer, qui ne reste que 5 minutes montre en main et autographes signés. 

Ceci dit, les moments qui ont donné les meilleures photos (vous en jugerez par vous-même) sont justement ceux où la "divine" star s'est approchée de son public. Photos, signatures, quelques mots de français, des sourires, des rires, des mains serrées, bref...Là, il montrait déjà plus l'humain en lui, même si c'est là encore, son rôle.

On mesure mal le désarroi des journalistes, photographes qui n'ont pas eu intérêt à se louper, et intervieweurs de télé qui sont restés comme des cons, le micro pendant...La star est repartie comme elle est venue. Eh les mecs, c'est pas tout ça mais j'ai le JT de France 2 à me taper, faut que je me prépare. Il est 18h.

 

11.jpg

Allez, la prochaine fois, je tâcherai de ramener trois mots en prime. 

Et sinon pour la peine (tout de même), vous pouvez voir le shooting de façon plus complète dans la section album (colonne de droite).

 

jeudi, 18 décembre 2008

Le retour de "V" ? Y'a pas d'lézard !

v_l.jpgPour tous ceux qui aiment la science-fiction, les années 80 et les kitscheries, "V" est un monument incontournable. Qui n'a pas été séduit par cette histoire qui s'inspire largement du climat de la Seconde Guerre Mondiale et de l'occupation nazie, introduisant des extraterrestres aux allures humaines et pourtant de redoutables reptiles à la recherche d'un nouveau garde-manger ? Avouez-le, on a tous un jour rêver, à l'époque, d'entrer dans la Résistance et de se la jouer Mike Donovan avec ses jeans "poutre apparente"...

Fans de tous les pays, réjouissez-vous (ou pas d'ailleurs) : il se pourrait bien que "V", achevée en 1985 et rediffusée de multiples fois, revienne à la télévision...avec un sacré lifting, mode 2009. La Warner accompagnée de la chaîne américaine ABC (après confirmation sur IMDB), aurait confié les rênes d'un remake de la série à Scott Peters, le producteur exécutif des "4400". Peters a déclaré que, s'il n'avait jamais eu l'intention de rempiler sur une série de science-fiction, la proposition était trop excitante pour être refusée.

A quoi cela ressemblerait, "V" sans les épaulettes, les talons aiguilles et les coiffures à la Farah Fawcett...A partir de là, l'imagination n'a plus de limite !

Voici un bout du pitch (attention spoiler !) trouvé sur IMDB : "Twenty years after their arrival on Earth, the Visitors have deeply entrenched themselves on the planet, enslaving the human race turning them into followers. The Resistance is losing the war with their alien masters until they gain a powerful and mysterious new ally".

Ah merde, donc finalement, à la fin de la série, c'est pas nous qui gagnons ?!! Ca promet...

Histoire de se marrer un peu, allez lire la critique de Nanarland sur un film improbable dans lequel Mark Singer s'est égaré, "Dar l'Invincible 2". Oui, il y a eu un "1", on a du mal à le croire avec un tel titre...Un monstre de culture nanar !

Et un p'tit générique de "V" pour se sentir vieux tout d'un coup :



mardi, 02 décembre 2008

Avant-première d' "Australia" : Hugh Jackman et Nicole Kidman, dieux vivants ?

australia.jpgUn journaliste se doit d'être au bon endroit au bon moment. "Ne pas avoir de chance, c'est une faute professionnelle" : un grand leitmotiv qu'on nous serinait à l'école.

En général, cette chance, on se la créée. Pour une fois, hier soir, j'en ai eu sans l'avoir tellement suscitée.

Il y a encore trois jours, je ne savais pas que Baz Luhrmann, le réalisateur de "Roméro et Juliette" et de "Moulin Rouge" avait tourné un nouveau film nommé "Australia", avec comme vedettes Hugh Jackman et Nicole Kidman. Bande-annonce pas dégueu pour un film qui s'annonce comme un "Autant en Emporte le Vent" australien (réalisateur et casting 100% local). Sortie le 24 décembre. Bon.

Hier, info surprise : toute l'équipe du film est à Paris pour l'avant-première qui se tiendra le soir sur les Champs-Elysées. Bigre, comme par hasard, j'avais décidé d'y commencer mes courses de Noël.

Pas de bol, m'étant fait réquisitionner mon appareil photo, je n'ai pu compter que sur celui de mon téléphone et sur ma mémoire...

Alors oui, j'ai attendu au milieu de la foule, un peu à l'écart tout de même -pas envie de mourir écrasée non plus-, puisque sans accréditation, toutes les cartes de presse du monde ne servent à rien. C'est la dure loi du milieu.

Mais bon, ça a valu le coup d'attendre tout de même : le souvenir doré d'une Nicole Kidman auréolée d'or (ses cheveux) et des pierreries de sa robe courte; la classe, le sourire éclatant, les yeux bleus de Hugh Jackman...C'est idiot, mais ce vieux concept des dieux à la portée des mortels, ça marche toujours. Tout avait quelque chose de religieux hier soir.

nicole et hugh.jpg

En photo (merci LG pour ses appareils photos plus que moyens), il ne me reste que des jambes longilines et des mains magnifiques...(bientôt en ligne, pour le fun !). Les dieux ne sont restés qu'une heure et demi, le temps de passer au milieu des fidèles, de donner la messe à quelques journalistes, puis de ressortir enfin, de signer quelques autographes, d'enlever sa veste pour Hugh devant les hurlements déchaînés des groupies...et de repartir enfin pour La Pérouse, ou le Ritz, je ne sais plus ce qui se disait comme infos.

A noter bien sûr, que pour des dieux, leurs partenaires sont bien mortels : Keith Urban avait par moments un vague air de yorkshire traîné Leblogreporter.com 073.jpgpar sa maîtresse, tandis que Hugh Jackman est affublée d'une épouse tout ce qu'il y a de plus ordinaire...Quand on vous dit qu'ils sont comme nous.

Qu'ils étaient tristes cependant, les trottoirs sombres de l'avenue Marceau, frontières noires du pays enchanté !

N.B : dans ce genre d'événements, ce n'est pas rare de sympathiser avec les photographes et les autres journaleux...Les photos sont ainsi d'Hugo Mayer, spécialiste du People, à qui vous pouvez rendre visite sur son blog LeBlogReporter.com

Et juste pour patienter jusqu'au 24 décembre, je vous mets la bande-annonce d'"Australia" :

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu